/sports/hockey
Navigation

Un joueur de l’Armada meurt subitement

Alec Reid est décédé hier matin à la suite d’une sévère crise d’épilepsie

Alec Reid
Photo courtoisie, Armada Alec Reid, 18 ans, avait joint l’organisation de l’Armada en janvier dernier après un échange avec les Voltigeurs de Drummondville.

Coup d'oeil sur cet article

L’attaquant de l’Armada de Blainville-Boisbriand Alec Reid est mort tôt dimanche matin en raison de complications médicales reliées à l’épilepsie.

L’organisation de la LHJMQ a confirmé la triste nouvelle en après-midi par voie de communiqué. Le patineur de 18 ans était aux prises avec la maladie depuis plusieurs années et avait été victime récemment de crises.

Selon ce qu’il a été possible d’apprendre, le jeune homme aurait eu une crise dimanche matin alors qu’il se trouvait chez sa copine. Les ambulanciers ont été appelés à intervenir, mais son décès serait survenu par la suite pendant son transport vers l’hôpital.

« Alec Reid était suivi médicalement depuis longtemps pour traiter l’épilepsie. L’Armada était en étroite communication avec son médecin. À la suite de crises récentes, il avait revu son neurologue et pour cette raison, il n’avait pas disputé de rencontre depuis le 19 février », a expliqué l’Armada.

Condoléances

La nouvelle a secoué l’ensemble de la planète LHJMQ, à commencer par l’équipe qui avait fait son acquisition des Voltigeurs de Drummondville lors de la plus récente période des transactions aux Fêtes. L’entraîneur Bruce Richardson l’avait dirigé pendant 2 ans au niveau midget AAA avec les Grenadiers de Châteauguay.

« Nous sommes sous le choc et dévastés par cette tragédie. Alec faisait partie de la famille de l’Armada et l’organisation entière est en deuil. L’ensemble des joueurs, le personnel hockey, d’entraînement et administratif s’unissent pour offrir leurs plus sincères condoléances aux membres de sa famille ainsi qu’à ses amis », a réagi le président de l’équipe, Mario Marois.

« Nous avons été anéantis d’apprendre qu’un membre de la famille de la LHJMQ, Alec Reid, est décédé plus tôt aujourd’hui [dimanche]. C’est toujours un moment difficile lorsqu’un jeune homme qui a toute la vie devant lui rend l’âme soudainement. Je voudrais offrir mes condoléances les plus sincères à la famille de Alec et à ses amis. En tant que ligue, nous allons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour offrir notre support à ces derniers, mais également aux personnes qui gravitent au sein de l’organisation de l’Armada, qui vivent également ces moments difficiles », a mentionné le commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau.

Soutien psychologique

Les joueurs de la formation des Laurentides se sont réunis dimanche soir en lien avec ce départ soudain. L’Armada compte aussi mettre à leur disposition de l’aide psychologique pour traverser cette épreuve en cette fin de saison du hockey junior québécois.

« C’est une tragédie pour nous. L’Armada, c’est une famille tissée serrée et on porte tous le deuil du départ d’Alec aujourd’hui [dimanche]. La famille vit des moments extrêmement difficiles et c’est clair qu’il y aura quelque chose pour souligner sa mémoire », a déclaré au Journal le chef de l’exploitation du Groupe Sports et divertissement de Québecor, qui est propriétaire de l’Armada, Martin Tremblay.

À Québec, où les Remparts recevaient la visite du Drakkar de Baie-Comeau, un moment de silence a été observé avant la rencontre opposant les deux équipes au Centre Vidéotron.

Reid avait été un choix de septième ronde en 2017 par les Tigres de Victoriaville.

- Avec la collaboration de l’Agence QMI