/news/currentevents
Navigation

Récit glaçant de la présumée victime d'All Boivin

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY – La présumée victime d’All Boivin, qui aurait été battue et agressée sexuellement en juillet dernier à Saguenay, a livré un récit des événements à glacer le sang mardi au palais de justice de Chicoutimi.

La jeune femme, âgée dans la vingtaine, a témoigné dissimulée derrière un paravent afin qu’elle n’ait pas à voir son présumé agresseur dans le box des accusés.

Cette dernière a raconté ce qui, selon elle, s’est produit en juillet dernier dans la résidence que louait All Boivin dans le secteur de Laterrière, à Saguenay.

Selon son témoignage, All Boivin se serait enragé après avoir découvert qu’il lui manquait 8000 $. Ce dernier aurait accusé la jeune femme d’avoir volé cet argent.

C’est à ce moment qu’il aurait commencé à la frapper dans le ventre et au visage.

«Après m'avoir passée bord en bord de la porte, il a commencé à me "fesser" la tête dans le mur», a-t-elle décrit.

D’abord à l’étage, les gestes de violence se seraient ensuite poursuivis au rez-de-chaussée, notamment dans la cuisine.

«All est arrivé avec la laisse du chien et il m'a étranglée en me "fessant" dans le ventre en même temps», a-t-elle ajouté, en sanglots.

La plaignante a raconté avoir ressenti une autre douleur à ce moment puisqu'All Boivin lui aurait inséré un objet dans les organes génitaux.

La jeune femme se serait aussi fait asperger à deux reprises avec du poivre à ours. Elle aurait tenté de se laver dans la baignoire, mais soutient qu’All Boivin lui plongeait la tête dans l’eau.

All Boivin aurait finalement quitté les lieux pour se rendre au bar l’Illusion à Chicoutimi, où il a été arrêté. Deux de ses amis auraient découvert la jeune femme et l’auraient conduite à l’hôpital.

«Quand tu sens qu'il te reste plus grand chance, tu ressens tellement de douleur dans ton corps. J'avais mal aux côtes, à la tête, à toutes les extrémités de mon corps», a raconté la présumée victime.

Selon le témoignage d’une policière lundi, la jeune femme aurait notamment subi des lacérations au foie, aux reins et un traumatisme crânien. Des photos présentées au tribunal ont aussi démontré de nombreuses contusions et ecchymoses sur son visage et son corps.

La présumée victime a mentionné avoir de la difficulté à se souvenir précisément de l’ordre de toute cette séquence d’événements parce qu’elle avait consommé, mais elle assure qu’elle se souvient très bien des sévices qui lui ont été infligés.

La jeune femme sera contre-interrogée mercredi par l’avocat d’All Boivin.