/entertainment/shows
Navigation

Le Diamant complété à 70%

La salle de spectacle sera inaugurée lors de la fête du Travail

Coup d'oeil sur cet article

Entreprise en 2016, la construction du Diamant entre dans sa dernière étape : 70 % des travaux sont terminés et la salle de spectacle ouvrira ses portes la fin de semaine de la fête du Travail.

« La fébrilité et l’excitation augmentent. On approche de jour en jour de la date tant attendue », a lancé le directeur général et de la programmation Bernard Gilbert, mercredi, lors d’une conférence de presse et d’une visite du chantier.

Robert Lepage et le directeur général et de la programmation Bernard Gilbert ont fait le point sur les avancées de la construction du Diamant.
Photo Jean-François Desgagnés
Robert Lepage et le directeur général et de la programmation Bernard Gilbert ont fait le point sur les avancées de la construction du Diamant.

L’inauguration du Diamant sera soulignée par une série d’activités les 31 août, 1er et 2 septembre, et un premier spectacle sera présenté après cette fin de semaine de festivités. Les détails seront dévoilés au cours des prochains mois.

À l’intérieur de l’édifice, où 6500 mètres cubes de béton ont été coulés, Le Diamant commence à prendre forme. Les travailleurs sont dans les travaux de finition.

La salle principale, vue de la régie, se dévoilera en plusieurs configurations possibles et pourra accueillir un maximum de 650 spectateurs. 
Photo Jean-François Desgagnés
La salle principale, vue de la régie, se dévoilera en plusieurs configurations possibles et pourra accueillir un maximum de 650 spectateurs. 

La salle à configurations multiples, avec ses 130 pieds de profondeur, 60 pieds de largeur et 70 pieds de hauteur, est impressionnante. Elle sera le cœur du Diamant et pourra accueillir un maximum de 650 spectateurs.

Le Diamant alliera des éléments du passé, pour faire un lien entre l’ancien YMCA, érigé en 1879, et un côté plus contemporain.

Le Diamant a conservé certains éléments d’architecture du YMCA, afin de faire un clin d’œil historique à cette institution qui a occupé ce bâtiment érigé en 1879. 
Photo Jean-François Desgagnés
Le Diamant a conservé certains éléments d’architecture du YMCA, afin de faire un clin d’œil historique à cette institution qui a occupé ce bâtiment érigé en 1879. 

Des sections de murs originaux, deux colonnes de fonte et des éléments de fenestration ont été récupérés et seront intégrés dans le foyer donnant accès, au deuxième étage, à la salle de spectacle.

Œuvre évocatrice

Le metteur en scène et initiateur du projet, Robert Lepage, a dévoilé l’œuvre qui remplacera l’emblématique enseigne du Cinéma de Paris qui devait être récupérée, mais qui était trop endommagée.

Cette œuvre intitulée Atome ou le fruit des étoiles, de l’artiste multidisciplinaire Claudie Gagnon, a été sélectionnée dans le cadre de la politique d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

Une œuvre de verre, intitulée <i>Atome ou le fruit des étoiles</i>, inspirée de l’enseigne du Cinéma de Paris, qui était irrécupérable, sera installée au-dessus de l’entrée principale sur la rue Saint-Jean.
Illustration courtoisie, Le Diamant
Une œuvre de verre, intitulée Atome ou le fruit des étoiles, inspirée de l’enseigne du Cinéma de Paris, qui était irrécupérable, sera installée au-dessus de l’entrée principale sur la rue Saint-Jean.

L’artiste s’est inspirée de la forme de l’enseigne du Cinéma de Paris. Constituée de cinq couches de verre, elle évoquera la lentille d’un instrument scientifique, un prisme, un fragment de glace ou un corps céleste. L’œuvre aura une personnalité de jour et une autre de nuit.

Cette œuvre, qui est en début de réalisation, sera installée au-dessus de l’entrée principale, sur la rue Saint-Jean, à la mi-août.