/weekend
Navigation

«Le country coule dans mes veines»

Brigitte Boisjoli
Photo Chantal Poirier Brigitte Boisjoli

Coup d'oeil sur cet article

Après une incursion dans l’univers de Luc Plamondon, Brigitte Boisjoli revient à ses racines country. « C’était écrit dans le ciel que je reviendrais dans cet univers-là », déclare la chanteuse. Cette fois-ci, c’est le répertoire des pionnières du genre qu’elle revisite avec son nouvel album, Women.

Brigitte Boisjoli ne le cache pas. Chaque fibre de son être vibre au son de la musique country. Et elle l’assume pleinement.

« Le country coule dans mes veines depuis que je suis toute petite », assure-t-elle en entretien au Journal.

« Lentement, mais sûrement »

La chanteuse a toutefois attendu un moment avant de mettre de l’avant cette identité musicale qui lui colle à la peau depuis la tendre enfance. Après son passage remarqué à Star Académie, Brigitte Boisjoli a donné dans la pop le temps de deux albums avant de sauter à pieds joints dans l’univers country avec un album hommage à Patsy Cline en 2015.

« J’ai commencé tranquillement en ajoutant des chansons de Dolly Parton ou Johnny Cash dans mes premières tournées. Je voulais y aller lentement, mais sûrement. Alors quand j’ai su que mon public était prêt à me suivre, je me suis donné la liberté de chanter ce que je voulais », confie la chanteuse.

Le projet Signé Plamondon, dont elle termine la tournée dans quelques jours, aura été un « break pop francophone » pour la chanteuse, mais également pour ses fans.

« J’ai chanté le répertoire de Patsy Cline pendant presque quatre ans. Je sentais que les gens avaient envie de m’entendre chanter à nouveau en français. Et moi aussi, ça me tentait de revenir à ma langue maternelle, alors l’album Signé Plamondon était l’occasion parfaite. Mais je savais que je reviendrais au country. C’était clair dans ma tête », explique-t-elle.

De mères en filles

Sur ce cinquième album, Brigitte Boisjoli revisite le répertoire des grandes dames ayant marqué l’histoire du country, de Tammy Wynette à Brenda Lee, en passant par Connie Francis, Loretta Lynn et, évidemment, Patsy Cline. Bref, les succès qui ont bercé son enfance.

Car chez les Boisjoli, le country est une tradition féminine qui se transmet de mères en filles. La chanteuse a d’ailleurs déjà commencé à y initier sa petite Charlie, 20 mois, comme l’avaient fait sa mère, puis sa grand-mère avant elle.

« J’ai été marquée par l’histoire de ces femmes qui se sont battues pendant des années pour faire leur place. Et c’est fou de voir à quel point les choses n’ont pas nécessairement changé malgré les années. Les femmes d’aujourd’hui se battent encore. Elles ne se battent pas pour les mêmes enjeux, non, mais elles se battent quand même », souligne-t-elle.

Vers des chansons originales

Pour l’exercice Women, la chanteuse a choisi de limiter sa sélection aux années 1950 et 1960, se refusant de toucher à certains coups de cœur sortis à l’extérieur de ces décennies. Et bien qu’elle ne ferme pas la porte à une suite de cet album, où elle pourrait explorer différentes époques, un Women 2 n’est pas dans les cartes.

« Je pense que j’ai fait le tour des reprises. J’ai envie de passer à des pièces originales, d’avoir mes propres chansons country. Il n’y a rien comme le feeling de faire découvrir ses propres chansons sur scène », avance-t-elle.

Et ses fans ne devront peut-être pas attendre si longtemps avant de découvrir de nouvelles pièces. Brigitte Boisjoli souhaite se mettre à l’écriture dès qu’elle aura un moment de répit, quitte à inclure ses nouvelles chansons dans sa tournée Women, attendue en 2020.

« C’est assez rock and roll en ce moment, alors je n’ai pas le temps de travailler sur du nouveau matériel. Mais dès que ça se calme, pourquoi pas ! Ce serait l’occasion de tester de nouvelles chansons – mes chansons à moi – pour un prochain album », indique-t-elle.


► L’album Women est présentement sur le marché.