/entertainment
Navigation

Chanter en pédalant

Chanter en pédalant
Photo Jean-Francois Desgagnés

Coup d'oeil sur cet article

Bouger au rythme de la musique engendre différents bienfaits, mais voilà que maintenant, on chante en pédalant avec l’entraînement Spin 2 Sing !

Inspirée par une vidéo new-yorkaise de spinning karaoké qu’elle a vue il y a deux ans et qui lui trottait constamment dans la tête, la fondatrice de S2Sweat, Stéphanie Marchand, a développé une version bien à elle de cet entraînement.

Dans la salle de spinning, le jeudi soir à 18 h 30, on ressent une frénésie chez les participants à l’idée de chanter à gorge déployée sur des chansons énergiques bien connues, tout en s’adonnant à son activité physique préférée.

Lorsque la lumière se tamise et que les premiers coups de pédales se synchronisent au rythme de la première chanson, c’est le temps de s’éclater pendant 45 minutes !

Stéphanie Marchand, dans sa salle de spinning. Derrière elle, l’écran diffuse les paroles de la chanson qu’entonnent les participants.
Photo Jean-Francois Desgagnés
Stéphanie Marchand, dans sa salle de spinning. Derrière elle, l’écran diffuse les paroles de la chanson qu’entonnent les participants.

Ça fait rire les oiseaux de la Compagnie créole, Respect d’Aretha Franklin, Counting Stars de OneRepublic, etc., retentissent. Les voix s’élèvent pour chanter par-dessus la musique, en suivant les paroles qui défilent à l’écran.

Certains cyclistes n’hésitent pas à lâcher leur guidon pour taper dans leurs mains et même danser sur place. Il ne manque que la boule disco et un micro qui s’ajouteront peut-être bientôt.

À l’avant, l’énergique entraîneuse Stéphanie Marchand donne ses instructions modelées selon les rythmes que dicte la mélodie.

Par exemple, pendant les couplets, la résistance augmente et la vitesse baisse, alors que pendant le refrain ou un solo de guitare endiablé, les cyclistes se donnent à font en chantant, augmentant le rythme et diminuant la résistance. Certains en perdent la voix !

Un maximum d’efforts

Dans un tel cours, l’entraînement, en ce qui a trait aux coups de pédales, est plus facile que lors d’une séance de cardiovélo traditionnelle, certes, pour faire place au chant, mais le défi n’en est pas moins grand.

Il ne faut pas oublier que chanter demande aussi un effort physique qui repose notamment sur la respiration.

« J’ai le défi de devoir oxygéner mon corps, mais je veux chanter en même temps, c’est difficile », affirme Mme Marchand. Le Volume d’Oxygène Maximum (VO2max) atteint des sommets, les capacités cardio-respiratoires se développent rapidement, explique-t-elle.

« C’est vraiment demandant, pour être honnête. Il faut être concentré et stratégique au niveau de la respiration. »

L’air conditionné est la bienvenue dans la salle de spinning de S2Sweat, à l’intérieur du Méga Gym.

« C’est capoté à quel point j’ai plus chaud, je sue plus que lors d’un cours régulier. On a l’impression de moins se donner, mais parce qu’on chante, on fournit un effort supplémentaire », indique Mme Marchand.

Motivation au top

Chanter en pédalant
Photo Jean-Francois Desgagnés

À voir les sourires qui s’affichent malgré les efforts à déployer, le plaisir et la motivation sont au rendez-vous.

Pour des personnes qui s’entraînent plusieurs fois par semaine, un tel rendez-vous hebdomadaire leur apporte de la variété.

Il n’y a pas de doute qu’elles vont bouger, mais elles vont aussi chanter, ce qui réjouit Julie Blouin, qui suit ce cours depuis le début, en janvier.

« C’est comme un défoulement. Les chansons, on les connaît, la musique est forte, il n’y a pas de gêne et personne ne va te juger », dit celle qui aime pouvoir faire des demandes spéciales.

« On essaie tous de se dépasser », conclut Mme Blouin, affirmant que le temps passe vite lorsqu’on chante en pédalant.

Les bienfaits de la musique

Kinésiologue à la clinique de physiothérapie et médecine du sport PCN de Sainte-Foy, Nicolas Audet soulève plusieurs bienfaits de la musique lors d’une activité physique.

Notamment, celui d’augmenter la motivation, surtout lorsqu’on fait du sport à l’intérieur, entre quatre murs. Et lorsque tous les participants chantent en chœur, « il y a une énergie entraînante et ils se sentent plus impliqués dans le cours », dit-il.

Par ailleurs, M. Audet explique que « le cerveau a tendance à se synchroniser avec son environnement », par exemple en synchronisant le nombre de tours par minute à vélo avec la musique, surtout si le rythme est constant.

Il est d’ailleurs recommandé d’élever le tempo à chaque chanson pour augmenter ses performances, pour rester plus longtemps à un rythme intéressant, souligne-t-il.

De plus, la musique « vient nous déconcentrer, elle nous aide à mettre le focus sur autre chose que nos jambes qui font mal ».

Pour ce qui est de chanter en pédalant, puisque la moitié de l’air que le sportif utilise pour respirer doit servir à chanter, il y a moins d’oxygène disponible se rendant aux poumons, au cœur et aux muscles. Ce qui explique pourquoi les cyclistes qui chantent se fatiguent plus rapidement.

Par ailleurs, pousser la chansonnette en pédalant éviterait aussi de serrer les dents et de développer différents problèmes, comme un trouble de l’articulation temporo-mandibulaire, laquelle est très importante pour la mastication.