/weekend
Navigation

Mensonges et mémoire défaillante

Shari Lapena
Photo courtoisie, Joy von Tiedemann Shari Lapena

Coup d'oeil sur cet article

Après l’immense succès du Couple d’à côté, traduit en 27 langues, la romancière torontoise Shari Lapena propose un nouveau thriller hautement addictif, qui s’appuie sur les faux-semblants de la vie de couple et les mensonges, pour créer un véritable cauchemar, L’étranger dans la maison. Elle montre comment le bonheur de façade risque de voler en éclats quand les secrets et les trahisons s’accumulent.

En apparence, Karen et Tom ont tout pour être heureux : ils sont mariés depuis deux ans, vivent confortablement, font ensemble des projets d’avenir. Tout est remis en cause lorsqu’un soir, Tom rentre à la maison et sa conjointe n’y est pas.

<b><i>L’étranger dans la maison</i></b><br />
Shari Lapena<br />
Éditions Presses de la Cité, 304 pages.
Photo courtoisie
L’étranger dans la maison
Shari Lapena
Éditions Presses de la Cité, 304 pages.

Il commence à paniquer et ne retrouve pas son calme lorsqu’il reçoit la visite de la police, l’informant que sa femme a été victime d’un grave accident de voiture et qu’elle se trouve à l’hôpital. Elle a percuté un poteau dans un quartier peu recommandable où elle ne va jamais.

Lorsqu’elle se réveille, elle a tout oublié des circonstances de l’accident. Les médecins parlent d’amnésie temporaire. Mais il y a beaucoup de choses qui clochent, à commencer par un meurtre qui a eu lieu peu avant cet accident. Peu à peu, Karen arrive aussi à se souvenir qu’un étranger s’est introduit dans leur maison. Que s’est-il passé ?

Fuir son passé

Romancière douée pour créer un intense climat de suspense, Shari Lapena explique qu’elle voulait raconter l’histoire d’une femme qui a une vie secrète, de laquelle elle veut fuir. « On peut comprendre les raisons qui la motivent à vouloir fuir cette vie. Mais elle ment à son mari et cela affecte leur relation. Même si elle cachait un pan de sa vie qui comprenait une mauvaise relation, tout se complique. À partir du moment où le mensonge apparaît, et qu’il est question de meurtre, tout devient compliqué. »

Son écriture est très réaliste, contemporaine, précise. On a le sentiment que ce qu’elle raconte pourrait se produire dans n’importe quelle banlieue cossue. « J’observe les gens autour de moi. Je veux créer des situations plausibles et faire en sorte que les lecteurs s’y projettent. Ce n’est pas si éloigné que ça d’une histoire qui pourrait se produire dans leur propre rue. »

Shari Lapena a réalisé, une fois son roman terminé, qu’elle avait écrit un roman féministe. « Tout ce que Karen a fait, elle l’a fait en étant forcée, parce qu’on ne lui donnait pas vraiment le choix. Elle savait qu’elle voulait recommencer sa vie. Et elle savait qu’on la blâmerait d’agir ainsi, mais elle savait aussi qu’elle n’avait pas d’autres choix. Mais elle n’est pas une personne bonne à 100 % non plus... »

Amnésie

Il est également question d’amnésie dans le roman, un sujet qui a passionné la romancière. « J’ai fait beaucoup de recherches sur les effets d’un accident d’auto sur la mémoire à court terme. Habituellement, la mémoire revient. Mais ce qui est intéressant, c’est que, souvent, le trauma sera complètement effacé de la mémoire. La personne ne se souviendra pas de ce qui s’est passé avant d’avoir un coup à la tête. »


► La Torontoise Shari Lapena a été avocate avant de devenir professeur d’anglais, puis écrivaine.

► Son troisième roman, An Unwanted Guest, sera bientôt traduit en français.

► Les droits d’adaptation en minisérie ont été achetés pour Le Couple d’à côté.