/sports/football/rougeetor
Navigation

Betts passe le test

L’ailier défensif du Rouge et Or a pu montrer de quoi il était capable aux recruteurs de la NFL lundi au PEPS

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Mathieu Betts fera l’impasse sur le camp d’évaluation de la LCF du 22 au 24 mars à Toronto. La décision a été prise après le résultat de ses tests physiques. Son agent Sasha Ghavami a jugé que son protégé avait plus à perdre qu’à gagner.

Coup d'oeil sur cet article

Mathieu Betts était satisfait de la performance qu’il a livrée, lundi, devant les cinq formations de la NFL présentes au PEPS à l’occasion de son pro day.

« Je suis super content de mes résultats, a mentionné l’ailier défensif du Rouge et Or de l’Université Laval. J’ai atteint mes objectifs que j’avais réalisés pendant ma préparation. Je suis surpris de mon temps aux 40 verges parce qu’on n’avait pas fait de sprint à l’entraînement afin de diminuer les risques de blessure. Je suis très satisfait d’avoir montré que j’avais les qualités athlétiques nécessaires et pu montrer ma polyvalence dans les exercices reliés au football. J’avais gagné définitivement plus de points en Floride à l’occasion du East West Shrine Game. Je suis avant tout un joueur de football et non un gars qui se prépare pour des tests d’athlétisme. »

Fébrilité

Les Steelers, les Packers, les Bears, les Jets et les 49ers se sont déplacés pour voir à l’œuvre le triple vainqueur du trophée J.P. Metras décerné au joueur de ligne par excellence au pays. Les Cards, les Giants et les Browns devaient également être présents, mais les sautes d’humeur de dame Nature ont modifié leurs plans. Quant aux Jaguars, ils se sont désistés quand ils ont appris que l’ailier rapproché Alexandre Savard ne serait pas présent en raison d’une blessure à un ischiojambier. Les Chiefs et les Saints ont également démontré de l’intérêt, mais des raisons de logistiques les ont empêchés d’être présents.

Betts a pleinement profité du moment. « Je n’avais aucun stress et j’étais confiant, mais j’ai réalisé pendant l’échauffement que c’était différent avec la présence de plusieurs caméras et de gens dans les gradins. J’ai alors senti un peu plus de fébrilité. Le jeune Mathieu Betts aurait tripé de vivre une telle expérience. Je baigne maintenant dans cette réalité, mais je ne veux pas m’en mettre trop sur les épaules. Je suis super fier du chemin parcouru et plusieurs personnes y ont contribué, dont mes parents et les entraîneurs des différents programmes où j’ai évolué. »

Ses performances lui permettront-elles d’être sélectionné au repêchage qui se déroulera du 25 au 27 avril ? « Il est trop tôt pour prévoir si je serai repêché ou accepté comme agent libre. Oui, mes temps dans certaines épreuves m’auraient valu un bon classement au combine de la NFL, mais c’est un contexte différent. Je voulais me comparer avec moi-même lors du pro day. » Les résultats complets de Betts sont publiés à la page 60.

Toute une expérience pour Thomassin

Samuel Thomassin a aussi pu vivre l’expérience d’un pro day devant les recruteurs de la NFL. Le garde étoile a apprécié. « Merci Mathieu, a souligné Thomassin. La présence de Mathieu m’a ouvert une fenêtre. J’ai tout donné et je me tournerai vers la LCF si la porte de la NFL ne s’ouvre pas. Il n’y a pas grand monde qui a la chance de vivre une telle expérience et j’en ai profité au maximum. Je vais me donner à cent pour cent au camp d’évaluation de la LCF. »

Sur le même sujet
Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions