/finance/business
Navigation

Boostmi veut réinventer le dépannage automobile

Coup d'oeil sur cet article

Sur le modèle de l’économie de partage, Boostmi veut s’allier à l’industrie du remorquage-survoltage pour la moderniser et l’optimiser.

En cet hiver marqué de multiples précipitations et journées froides, CAA Québec a exécuté 361 000 dépannages automobiles de novembre à février.

Automobilistes au secours

C’est justement lors d’un épisode au cours duquel un dépannage tardait à arriver que Michael Bibeau a eu l’idée de se lancer dans le remorquage-survoltage en 2015.

Il a implanté Boostmi, un service où les individus deviennent les fournisseurs.

Ainsi, en cas de besoin, un utilisateur émet sur l’application Boostmi sa demande pour un remorquage, un survoltage ou la livraison d’essence ou d’un pneu.

Les détenteurs de l’application qui se trouvent à proximité reçoivent alors une notification, puis y répondent s’ils le désirent. Sur les 25 $ que le client devra ensuite débourser, le bon Samaritain en conservera 20 $.