/news/health
Navigation

La cigarette doublerait le risque de mort subite du nourrisson

Coup d'oeil sur cet article

Les mères qui fument ne serait-ce qu'une cigarette par jour pendant leur grossesse double le risque de voir leur nourrisson mourir subitement pendant la première année de sa vie, montre une vaste étude américaine

Selon les chercheurs affiliés à plusieurs écoles de médecine américaines, le fait de fumer ne serait-ce qu’une seule cigarette par jour pendant la grossesse double pratiquement le risque de mort subite du nourrisson dans l’année suivant la naissance de l’enfant.

Par ailleurs, les scientifiques ont pu pousser la corrélation plus loin en déterminer que chaque cigarette supplémentaire fumée par jour augmente le risque de 7 %. Ainsi, une mère fumant une vingtaine de cigarettes par jour triple de risque de voir son enfant mourir subitement avant un an.

En moyenne, le fait de fumer pendant la grossesse a été associé à un taux 2,44 fois plus élevé de mort subite du nourrisson.

Cette corrélation entre la cigarette et la mort subite du nourrisson a inquiété les chercheurs, qui ont noté qu’en 2011, 11,6 % des mères en devenir fumaient toujours dans les mois précédant la grossesse. Du nombre, seul le quart a renoncé à la cigarette alors qu’elles étaient enceintes.

«Nous estimons que 22 % de tous les cas de mort subite du nourrisson sont directement attribuable au tabagisme. Si aucune mère ne fumait pendant la grossesse, il y aurait eu environ 800 morts subites du nourrisson de moins aux États-Unis en 2011», ont écrit les chercheurs dans leur étude.

Les scientifiques sont parvenus à cette conclusion en analysant des données compilées sur près de 20,7 millions de naissance et plus de 19 000 morts subites entre 2007 et 2011.

Ceux-ci conseillent maintenant aux autorités sanitaires d’encourager les mères en devenir à cesser de fumer. Les chercheurs ont fait remarquer que de précédentes campagnes de santé publique menées dans le passé, notamment pour sensibiliser les parents sur la bonne façon de positionner un bébé dans son berceau, ont connu du succès pour faire diminuer le nombre de cas de mort subite du nourrisson.

L’étude a été publiée en ligne lundi sur le site de la revue spécialisée Pediatrics.