/entertainment/opinion/columnists
Navigation

Les «fefans» de Michael Jackson

Coup d'oeil sur cet article

Connaissez-vous Yann Moix ? C’est ce chroniqueur, écrivain et réalisateur français qui s’est récemment attiré les foudres de milliers de femmes en déclarant : « Je suis incapable d’aimer une femme de 50 ans. »

Moix a sorti une énormité samedi à l’émission Salut les Terriens. Selon lui, Michael Jackson ne peut pas être un pédophile, car, tenez-vous bien... il était lui-même un enfant !

J’ai entendu plusieurs « fefans » de Michael Jackson se porter à sa défense après la diffusion du documentaire dévastateur Leaving Neverland, mais ça, c’est de loin l’argument le plus psychotronique.

DU GRAND N’IMPORTE QUOI

Donc, si on suit la logique de cet « intellectuel » français, comme Michael Jackson était atteint du syndrome de Peter Pan (peur de grandir), comme il n’avait pas eu d’enfance, comme il se comportait comme un gamin malgré son âge, comme il avait un manège et un zoo dans sa cour arrière, comme il parlait avec une petite voix, il était réellement un petit garçon...

Hum, quel raisonnement vaseux.

Moix va même jusqu’à dire qu’il va poursuivre les femmes d’âge mûr qui ont couché avec Jackson. Il pense vraiment que Lisa Marie Presley est une pédophile, car elle a couché avec Jackson, qui était un enfant ?

Soit Moix fait preuve d’une mauvaise foi aussi grosse que la gare de train du ranch de 2700 acres Neverland, soit il invente n’importe quelle idiotie pour faire parler de lui.

Toujours dans cette même défense de Jackson, Moix a déclaré : « Foutez-lui la paix dans son éternité de Neverland où le sexe n’existe pas plus que la mort. »

Coudonc, les « fefans » du roi de la pop pensent vraiment que leur idole était un être asexué ? Jackson était comme ces poupées Ken et Barbie, qui n’ont pas d’organes génitaux ?

Ni vous ni moi n’étions dans la chambre à coucher de Michael Jackson pour affirmer hors de tout doute qu’il est innocent ou qu’il est coupable.

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Vous pouvez très bien avoir regardé les quatre heures de témoignages de Leaving Neverland (attouchements, masturbation, fellations et pénétrations) et être convaincus que les deux présumées victimes Wade Robson et James Safechuck sont de fieffés menteurs. Mais de grâce, trouvez des arguments solides pour attaquer leurs témoignages !

La semaine dernière, après mes deux chroniques sur Michael Jackson, des dizaines de « fefans » (comme dirait Réjean Tremblay) m’ont envoyé des courriels haineux, me traitant de tous les noms. Eux savaient. Eux détenaient la vérité.

J’en ai reçu de toutes sortes, mais le plus drôle, c’est quand même ce lecteur outré qui m’a dit : « Ses maisons ont été fouillées et aucune preuve de pédophilie n’a été trouvée. »

Et à quoi ça ressemble, une preuve de pédophilie dans une maison ? Un diplôme de pédophilie dans la bibliothèque ? Ou une culotte souillée, encadrée, au-dessus de la cheminée ?

JE L’AIIIIIIIME !

À la télévision française samedi, Yann Moix a affirmé : « J’ai toujours adoré Michael Jackson et je le défendrai jusqu’au bout. »

Je suis désolée, mais dire : « Il est innocent parce que je l’aime », c’est aussi stupide que de dire : « Il est coupable parce que je ne l’aime pas. »