/lifestyle/fashionbeauty
Navigation

Dans la garde-robe de... Guylaine Tanguay

Coup d'oeil sur cet article

Guylaine Tanguay est la plus coquette des chanteuses country. Sur la scène, elle est bien loin de l’image que l’on se fait de la cowgirl. Son approche stylistique est plus contemporaine.

Toujours tirée à quatre épingles, sa garde-robe se décline dans une myriade de noirs. Elle s’explique. « Un jour en Floride, j’avais enfilé une robe rose. Lorsque je me suis regardée dans le miroir, le look faisait trop Barbie. J’étais trop blonde, trop bronzée et trop grimée. En noir, tout passe mieux », raconte-t-elle.

Alors que l’on fait le tour de ses vêtements favoris, le nom Michael Kors revient à de nombreuses reprises. « Je suis une fan finie de la marque. J’aime tout ce qu’il fait et ses chaussures à talons hauts sont si confortables que je les porte en spectacles », précise la chanteuse. On retrouve surtout des robes, car les pantalons ne conviennent pas à sa silhouette.

« J’ai un physique athlétique. J’aime l’idée de porter un pantalon, mais je n’aime pas le résultat. C’est la même chose avec les jeans, je cherche un modèle qui me va bien », partage Guylaine. Les chaussures sont son dada et l’une des exceptions à la règle du noir puisqu’elle s’est laissé tenter par quelques modèles rouges, argent et imprimés léopard. Mais elle les réserve toutefois pour des occasions spéciales !

► À l’agenda de Guylaine

  • Elle est en pleine tournée avec son nouveau spectacle, 3764 Elvis Presley Blvd.
  • Découvrez toute son actualité sur son site guylainetanguay.ca
Photo Martin Alarie
  • Veste et camisole ZARA
  • Legging ONLY
  • Baskets MICHAEL KORS

« Si on me croise alors que je fais des courses, ce sera ça mon look : tout en noir, avec quelques bijoux en argent pour illuminer le tout et mes baskets Michael Kors. Elles sont en élastique avec des velcros, c’est merveilleux », dit Guylaine.

Photo Martin Alarie
  • Coton ouaté MACY’S
  • Bracelets TIFFANY & CO.
  • Legging LULU LEMON
  • LASKA chez Sports Experts

« Je suis toujours en mou. À la maison je porte un legging avec un coton ouaté ou un grand t-shirt avec un message positif. »

« Si je dois sortir, c’est le haut qui change. Le plus souvent c’est une tunique. Je suis confortable, mais plus cute », ricane-t-elle. « Chacun de mes bracelets Tiffany représente une de mes filles. Je ne les enlève que lorsque je fais de la télévision car ils se frottent et font trop de bruit », confie Guylaine.

Photo Martin Alarie
  • Parka, sac et bottes Bilodeau

« J’adore les produits Bilodeau. Ils sont faits ici au Québec et ils sont écologiques. Mario Bilodeau est taxidermiste, il naturalise les peaux ou les transforme en divers produits, dont des tuques, des cols, des bottes, des sacs et des manteaux. Il m’arrive des fois de lui faire des propositions de design », partage Guylaine.

Photo Martin Alarie
  • Lunettes MARC JACOBS
  • Collier TOCARA
  • Veste et robe LE CHÂTEAU
  • Bottillons MICHAEL KORS

« J’ai acheté cette robe et cette veste il y a si longtemps que je ne me rappelle même plus quand, mais ce que je sais c’est que je les porte tout le temps. Le look est assez conservateur alors je le casse avec mes chaussures. Avec ces bottillons décorés de cristaux, le look est rock-girly », précise Guylaine.

Photo Martin Alarie
  • Blouson MASSIMO DUTTI
  • Montre MICHAEL KORS, par MICHAEL KORS
  • Short DYNAMITE
  • Bottillons MICHAEL KORS

« Ce blouson de cuir me suit partout. Je le porte souvent pour des raisons pratiques, parce qu’il fait froid ou que je ne veux pas avoir les bras dénudés, mais il arrive aussi que je l’enfile juste parce que je sais que je vais me sentir bien et belle », explique Guylaine.

Photo Martin Alarie
  • Robe MICHAEL KORS
  • Ceinture STEVE MADDEN
  • Bague CAROLINE NÉRON
  • Chaussures MICHAEL KORS

« C’est mon plus récent costume de scène. Mon nouveau spectacle 3764 Elvis Presley Blvd est un hommage au King, je lui fais honneur avec une robe scintillante. Avant la première, je n’étais pas sûr de mon choix, mais après le spectacle au Casino de Montréal j’ai reçu beaucoup de commentaires positifs », explique-t-elle.

«Sur la scène, je porte toujours une ceinture, car j’y accroche mon moniteur “in ear” (intra-auriculaire), je peux ajuster le volume au besoin, et en plus ça définit ma taille », lance Guylaine.

Photo Martin Alarie
  • Chapeaux D.A.P.L. EN TOURNÉE

« J’ai gardé la ceinture de mon père en souvenir. Il m’arrive de la porter en spectacle. Je l’agence à mon chapeau. Quand je fais les festivals l’été, je porte toujours un chapeau. Il fait parfois si chaud et humide que sans lui mes cheveux seraient horribles », affirme la chanteuse.

4 questions mode à Guylaine

Vous semblez être une femme qui fait très attention à son look ?

Je suis très coquette. Je tiens cela de ma mère et de ma grand-mère. Elle a élevé 13 enfants et tous les jours elle se parfumait, se maquillait et se coiffait. Ma manucure et ma pédicure sont toujours faites, même en hiver. Lorsque je reste à la maison, je prends le temps d’appliquer du mascara et du gloss.

J’ai fait pareil juste après l’accouchement de mes trois filles. C’est une forme de respect de soi et de son couple. Je veux être belle pour mon chum.

Réservez-vous des vêtements uniquement pour la scène ?

Oui et j’évite le cliché de la chanteuse country (jeans, bottes de cowboy, chemise, etc.), car ça ne fite pas avec ma personnalité. Avant je me changeais chaque soir, à présent je suis plus raisonnable, j’achète 2 ou 3 robes pour une tournée officielle. L’été, je porte surtout des combishorts. Je dois être à l’aise, car je bouge beaucoup. Le chapeau de cowboy est la touche western.

Vous souffrez de fibromyalgie, comment la maladie a-t-elle affecté votre approche vestimentaire ?

Ç’a été dur, car j’ai pris beaucoup de poids suite à la prise des médicaments. Je le contrôle mieux et ça s’est stabilisé, mais je m’ennuie de ma silhouette d’avant. Alors que dans la vie de tous les jours je porte des talons plats pour le confort, sur la scène je dois être en talons hauts. Je dois être groundée.

J’ai 45 ans, mais sur la scène j’en ai 20. Je n’ai plus mal, je me fous de ce que j’ai l’air, j’oublie mon bourrelet et je m’amuse.

Quelle serait votre séance de magasinage idéale ?

Ça ne se peut pas. Le magasinage me débine ; j’ai mal à la tête, j’ai chaud et je finis toujours par être étourdie. Lorsque je dois acheter quelque chose, je fais mes recherches sur internet et je me rends directement aux boutiques pour essayer les vêtements. Ce n’est pas un plaisir pour moi de fouiner. En 60-90 minutes tout doit être fini. Et ma tradition est de me gâter au restaurant après !


► Ses bonnes adresses