/entertainment/music
Navigation

Jérémy Gabriel essuie un échec avec sa campagne

Jérémy Gabriel
Photo Chantal Poirier Jérémy Gabriel

Coup d'oeil sur cet article

Les appuis financiers ont été peu nombreux pour la campagne de sociofinancement de Jérémy Gabriel, qui visait à l’aider à produire son nouvel album.

Au moment d’écrire ces lignes, le jeune homme de 22 ans n’avait amassé que 1305 $, de la part de 30 contributeurs, sur un objectif de 20 000 $. La campagne devait se terminer mardi soir.

C’est à la mi-décembre que Jérémy Gabriel avait lancé sa campagne d’une durée de trois mois, via le site La Ruche Québec. Il avait expliqué au Journal avoir décidé de faire appel au public, car la production de son nouvel album, L’adversité, était très coûteuse. Il espérait sortir le disque, constitué de matériel original, à l’automne.

Dans sa campagne, il proposait notamment aux gens le partage d’une poutine chez Ashton, un souper avec lui-même comme serveur privé et un spectacle de salon. Il a préféré ne pas commenter les résultats de sa campagne, mardi.

Par ailleurs, le Café Buade, où Jérémy Gabriel travaillait comme serveur depuis quelques années dans le Vieux-Québec, a été ravagé par un incendie la semaine dernière. Le restaurant centenaire a subi de lourds dommages et a dû fermer ses portes.