/entertainment/music
Navigation

Mick Jones remonte sur scène avec Foreigner

Le guitariste fondateur a retrouvé la santé et sera à Québec jeudi

Mick Jones
Photo d'archives Mick Jones

Coup d'oeil sur cet article

Mick Jones avait hâte de remonter sur les planches et de pouvoir le faire avec régularité. Le guitariste fondateur de Foreigner s’est longuement retrouvé sur les lignes de côté après avoir subi une intervention chirurgicale au cœur en 2012.

Le musicien anglais n’avait pas été en mesure de monter sur scène lors des dernières visites du groupe au Québec, dont celle sur les Plaines en 2013.

« La convalescence a été longue, et j’ai récupéré », a lancé le guitariste de 74 ans, lors d’un entretien.

Le guitariste avait très hâte de pouvoir interpréter à nouveau les Head Games, Double Vision, Waiting For a Girl Like You, Hot Blooded, I Want to Know What Love is et autres classiques de la formation, qui a vendu 80 millions d’albums à l’échelle planétaire.

C’est ce qu’il fera, jeudi, dans une salle Louis-Fréchette qui sera remplie, au Grand Théâtre de Québec.

« C’est quelque chose de très important pour moi. Ça fait partie de ma vie. J’ai du plaisir et je pense que ça peut se voir sur mon visage », a-t-il ajouté, précisant qu’il participe à la plupart des concerts de Foreigner.

Avec une formation privée de son seul membre original, certaines mauvaises langues ont qualifié Foreigner de groupe hommage, même si le chanteur Kelly Hansen, le multi-instrumentiste Thom Gimbel, le bassiste Jeff Pilson et le claviériste Michael Bluestein comptent, chacun, plus de 11 ans d’ancienneté.

Mick Jones ne voit pas du tout les choses de la même façon. Il croit que l’actuelle formation est peut-être même supérieure à celle qui a connu du succès entre 1977 et 1984.

« Les gars sont très respectueux de la musique et ils veulent représenter Foreigner de façon positive. Et cette reconstruction entreprise depuis une dizaine d’années se passe très bien. On constate que les chansons ont passé l’épreuve du temps. On voit de plus en plus de jeunes de 14 et 15 ans à nos concerts, et ils connaissent les paroles des chansons », a lancé le musicien.

Un groupe très occupé

Foreigner pourrait donner naissance à de nouvelles chansons. Leur dernier album studio, intitulé Can’t Slow Down, remonte à 2009.

« J’ai des chansons que j’avais commencé à écrire, avec Lou Gramm, il y a très longtemps. J’ai écouté tout ça récemment, et il y a quelques idées qui pourraient être utilisées. Le problème, c’est que nous sommes tellement occupés sur la route qu’on n’a pas beaucoup de temps pour travailler là-dessus. Ce n’est pas dans le haut de notre agenda en ce moment », a-t-il expliqué.

Les membres de la formation originale de 1979, incluant Lou Gramm, se sont retrouvés, en 2018, pour quelques concerts. Le tout sera lancé sous forme de DVD.

« Ce fut une belle expérience. On a eu du bon temps et on s’est bien amusé », a-t-il dit.