/news/provincial
Navigation

Labeaume combat un cancer: véritable onde de choc

Régis Labeaume a dévoilé mercredi qu’il est atteint d’un cancer de la prostate

Regis Labeaume
Photo d'archives, Simon Clark Régis Labeaume

Coup d'oeil sur cet article

L’entourage de Régis Labeaume a été soufflé par l’annonce de son cancer, mais immédiatement, une vague de solidarité s’est créée : le maire de Québec est un combattant et gagnera aussi cette bataille, disent en chœur ses amis et collaborateurs.  

Prenant tout le monde par surprise, le cabinet du maire de Québec a annoncé mercredi après-midi qu’on a diagnostiqué un cancer de la prostate au maire Régis Labeaume. 

Le communiqué de presse, signé du porte-parole du maire, est tombé à 15 h 15. 

On y apprenait que «le maire allégera graduellement son emploi du temps, en prévision de la suite des choses. Il devra éventuellement s’absenter pour une convalescence d’une durée encore indéterminée». 

Auparavant, M. Labeaume avait tenu à rencontrer tous les membres de son équipe pour leur annoncer la nouvelle en personne. 

«C’est vrai que ça frappe comme une vague, a témoigné la directrice générale d’Équipe Labeaume, Nathalie Roy. C’est dur.» 

«Tout le monde lui a dit : “Régis, on va être là, on continue, on avance.” Les gens sont repartis avec leur triste nouvelle, mais en se disant : “On est une famille et on va se soutenir.”» Maintenant, dit-elle, «c’est sa lutte. Il va falloir qu’il apprenne à penser à lui». 

Tonne de briques 

Ronald Gagnon, qui a été longtemps directeur général du parti politique du maire et est un ami très proche, a reçu la nouvelle comme une tonne de briques. 

«J’ai eu beaucoup de peine. Mais je sais que c’est un battant et qu’il va passer au travers. J’ai confiance aux traitements de la maladie. Il y a quand même un bon taux de succès.» 

«Je connais Régis. Il va passer au travers, j’en suis certain. Je suis optimiste de nature. M. Labeaume est bien entouré pour affronter cette épreuve, assure-t-il. Il a de bons amis.» 

Pour Alexandre Cusson, maire de Drummondville et président de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), qui a mené plusieurs projets de front avec le maire de Québec, il n’y a aucun doute que ce dernier saura vaincre la maladie. 

«Régis Labeaume, c’est quelqu’un d’important. C’est un collègue apprécié à l’UMQ, exprime-t-il en entrevue téléphonique. On est très proches et on se parle régulièrement.» 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

«Ralentir» 

Il a d’ailleurs envoyé quelques messages texte à son collègue pour lui souhaiter un prompt rétablissement. 

«Ce n’est pas son genre, mais il devra penser à lui en premier. C’est plus important que n’importe quel projet. Et c’est à lui et à ses proches que vont mes premières pensées. Il y a des gens qui vont devoir le surveiller un peu parce qu’il ne doit pas être facile à faire ralentir. C’est un gagnant, c’est un homme de défi. Ce défi-là, il sera en mesure de le relever.» 

Des mots d’encouragement 

«Je souhaite la meilleure des chances à monsieur Régis Labeaume dans sa bataille. Au-delà de la politique, il y a la vie et ses défis. Prompt rétablissement monsieur le maire. Mes pensées vont à vous et vos proches.» 

 – Jean-François Gosselin, chef de l’opposition 

«Je souhaite qu’il puisse passer à travers cette épreuve. Et au-delà des divergences politiques, je lui souhaite les meilleures chances dans ce combat qu’il entreprend.» 

– Jean Rousseau, conseiller de Démocratie Québec 

«Avec l’avancement de la médecine, c’est un cancer qui se soigne bien. J’assure le maire de mon soutien et de mes prières. Il va passer au travers.»  

– Yvon Bussières, conseiller municipal indépendant 

 — Avec la collaboration de Taïeb Moalla

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions