/finance/business
Navigation

Cannabis: les revenus d’Hexo prennent leur envol

Cannabis: les revenus d’Hexo prennent leur envol
Christopher Nardi / JdeM

Coup d'oeil sur cet article

Le producteur québécois de cannabis Hexo a publié jeudi ses premiers résultats financiers depuis la légalisation d’octobre dernier.

Des ventes de 13,4 millions $ (hors taxe d’accise) ont été réalisées au cours du trimestre qui s’est terminé à la fin du mois de janvier. La production a atteint près de 5000 kg de cannabis séché, cultivés à ses installations de Gatineau.

Hexo, qui s’appelait auparavant Hydropoticaire, a néanmoins enregistré des pertes de 4,3 millions $, attribuables à des investissements dans la production.

Écoutez Le bon plant une série balado sur le cannabis qui sort des sentiers battus, au-delà des idées préconçues.

«C’est une période palpitante pour Hexo, alors que nous continuons à franchir des étapes importantes pour devenir l’une des deux plus grandes entreprises de cannabis (au Canada)», a déclaré Sébastien St-Louis, cofondateur et PDG d’Hexo, dans un communiqué.

Inscrite en bourse depuis 2014, Hexo a vu la valeur de son titre connaître une hausse importante passant de 1 $ à plus de 8 $. Sa capitalisation boursière atteint maintenant 1,6 milliard $.

Plus tôt cette semaine, Hexo a annoncé avoir fait l’acquisition d’un producteur ontarien de cannabis, Newstrike Brand, pour la somme de 260 millions $. De cette façon — lorsque la transaction sera approuvée par les actionnaires de Newstrike —, la compagnie québécoise sera en mesure de vendre ses produits dans huit provinces canadiennes.

Actuellement, Hexo exploite des serres de 1 million de pieds carrés à Gatineau. L’ajout de Newstrike portera la superficie cultivée en serres à 1,6 million de pieds carrés.

«L'avenir de Hexo est très prometteur, j'ai hâte de continuer à créer de la valeur pour les actionnaires et de franchir des étapes importantes avec notre équipe», a ajouté M. St-Louis, le PDG de la compagnie.