/sports/hockey
Navigation

Classique hivernale Bauer: Messier emballé de visiter Charlevoix

Classique hivernale Bauer: Messier emballé de visiter Charlevoix
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

 Mark Messier ne s’est pas fait prier pour accepter l’invitation à participer à la première édition de la Classique hivernale Bauer qui se tient vendredi et samedi dans Charlevoix. 

 Le troisième meilleur pointeur dans l’histoire de la LNH, tout juste derrière Wayne Gretzky et Jaromir Jagr, sera la principale attraction de ce rendez-vous caritatif prévu à Baie-Saint-Paul et à Clermont en compagnie d’une brochette d’anciens joueurs pour la cause des enfants et des organismes de la région. Stéphane Quintal, qui agit comme porte-parole, Simon Gagné ainsi que Michel Goulet seront également notamment de la partie.  

 «Je suis excité de découvrir un endroit où je ne suis jamais allé, a lancé l’ancienne gloire des Oilers d’Edmonton, des Canucks de Vancouver et des Rangers de New York associée à l’équipementier en entrevue téléphonique depuis Atlanta, où il attendait son vol de correspondance. C’est toujours agréable de rencontrer les enfants et les partisans. 

 «D’abord, j’aime les enfants et j’ai toujours voulu aider les enfants, particulièrement depuis que j’ai pris ma retraite (en 2004). Je me rappelle comment j’étais excité de rencontrer des vedettes comme Gordie Howe et Bobby Hull à Edmonton quand j’avais 10-12 ans. C’est important de dire bonjour. C’est d’autant plus intéressant que l’événement aidera les jeunes à se procurer de l’équipement pour aller sur la glace.» 

 Sur YouTube 

  Messier, qui revendique 694 buts, 1193 passes et 1887 points en 1756 rencontres, est bien conscient que ce sont davantage les parents que les jeunes qui risquent d’être captivés par la présence du membre du Temple de la renommée dans cette région enchanteresse. Mais attention, dit le principal intéressé, les jeunes ne connaissent pas seulement les Sidney Crosby et Connor McDavid de ce monde! 

 «La beauté du spot fait que tout est documenté et avec les réseaux sociaux maintenant, c’est facile d’aller sur YouTube ou de taper les noms sur Google du grand Wayne Gretzky ou de Mario Lemieux ou de l’équipe canadienne, a-t-il rappelé. Ils peuvent découvrir l’histoire du hockey même s’ils n’étaient pas nés!» 

 Parlant d’histoire, le sextuple champion de la coupe Stanley éprouve un énorme respect envers Jagr qui l’a dépassé au deuxième rang des pointeurs de tous les temps lors de la campagne 2016-2017. Le Tchèque a fini sa carrière avec 1921 points, dont 766 buts, en 1733 parties. 

 «Il n’y en a qu’un qui est inatteignable et c’est Wayne! a badiné Messier, qui dit suivre quotidiennement les activités de la LNH. J’ai félicité Jaromir pour ce grand accomplissement. C’est remarquable que Jaromir ait pu jouer aussi longtemps tout en restant en santé. Il a mérité la carrière qu’il a eue.» 

 Québec dans son cœur 

 Même s’il ne logera pas à Québec cette fois-ci, Messier garde toujours d’excellents souvenirs de ses séjours dans la Vieille Capitale du temps qu’il terrorisait les défensives adverses. 

 «C’est ici que j’ai joué mon deuxième match en carrière! Je m’en souviens très bien, on avait joué à Winnipeg notre premier match avant de s’envoler vers Québec où on a passé quelques jours. J’ai toujours aimé jouer à Québec et à Montréal. Les partisans sont de vrais passionnés de hockey.» 

 «Puis, j’ai passé du bon temps avec Michel Goulet lors des tournois de la Coupe Canada. Michel, Mario Lemieux et moi trainions ensemble.»