/sports/golf
Navigation

Du piment pour Tiger

USP-SPO-GLF-THE-PLAYERS-CHAMPIONSHIP---ROUND-ONE
Photo AFP Tiger Woods a tenu les spectateurs en haleine, jeudi.

Coup d'oeil sur cet article

PONTE VEDRA BEACH | Avec une seule normale sur le retour, TIger Woods a rendu les choses intéressantes sur le TPC en fin d’après-midi, jeudi.

Entouré par une marée de spectateurs tout au long de sa première ronde, le Tigre a traversé des hauts et des bas. S’il a amorcé le tournoi du mauvais pied en frappant quelques coups erratiques à l’aller, le vétéran de 43 ans a rectifié le tir après quelques trous. Un oiselet sur la normale 4 du septième fanion lui a replacé les esprits.

Au retour, il a calé pas moins de cinq oiselets, mais il a pimenté le tout de trois infâmes bogueys. Si bien qu’il n’a inscrit qu’une normale sur le chemin du pavillon, au 15e.

« Ça faisait longtemps que je n’avais pas traversé un neuf de la sorte, a assuré, sourire aux lèvres, celui qui a ramené une carte de 70 (-2) qui le place à égalité au 35e rang. D’habitude, quand je réalise une seule normale sur un neuf, je joue 30 ou 29. Ce n’est pas ce qui s’est produit.

« Avec le vent plus calme en fin de journée, il fallait en tirer profit. C’était intéressant. »

Parmi ses coups impressionnants, Woods a joué avec le feu en plaçant sa balle à quelques pieds de l’obstacle d’eau sur l’intimidante normale trois au 17e trou. Il s’en est fallu de peu pour que celle-ci n’aille rejoindre les 18 autres projectiles blancs envoyés à la flotte durant la journée.

Ce coup fumant lui a néanmoins permis d’user de stratégie. « C’était un suspense plaisant. Je me suis placé sous la coupe avec un roulé ascendant », a répondu celui qui a calé un roulé de 13 pieds afin d’ajouter un moineau à sa carte.

Rory garde la cadence

Tout juste derrière Byeong Hun An et Brian Harman à égalité au second rang à -6, Rory McIlroy partage le troisième échelon avec Ryan Moore et Vaughn Taylor à -5.

L’Irlandais du Nord a aligné une 12e ronde de suite sous la normale, lui qui a terminé dans le top 10 à ses cinq dernières sorties, dont à quatre reprises dans le top 5.

« C’est une autre solide performance. J’ai bien frappé pour approcher les drapeaux. J’ai saisi la majorité de mes opportunités et j’ai fait preuve d’efficacité autour des verts quand il le fallait », a expliqué celui qui a réussi à sauver la normale lors des quatre occasions où il a raté le vert.


♦ Un seul joueur n’a pas complété la première ronde en raison de la noirceur à 19 h 52. À son dernier trou, Anirban Lahiri n’a pu exécuter son roulé de 4 pieds. Il terminera sa ronde ce matin.