/sports/hockey
Navigation

Fin de saison endiablée

Remparts
Photo d'archives, Didier Debusschère

Coup d'oeil sur cet article

On y est, déjà. Il ne reste que deux parties à disputer à toutes les équipes de la LHJMQ. Deux matchs qui dicteront la suite des choses puisque plusieurs duels de premier tour ne sont toujours pas décidés, et la course est plus folle que jamais. 

Surtout dans l’Association Est, en fait. À l’heure actuelle, seuls l’Océanic de Rimouski (3es) et les Remparts de Québec (8es) sont assurés de terminer la saison à ce rang. Pour le reste, tout est encore jouable, à commencer par le titre de champion de division. 

Le Drakkar (100 pts) devance tout juste les Mooseheads d’Halifax (99 pts). Avec deux victoires contre l’Océanic, vendredi soir et samedi, le Drakkar s’assurerait non seulement de terminer premier, mais aussi se donnerait la mince chance de terminer au deuxième rang du classement général. Pour ce faire, il faudrait toutefois que les Voltigeurs de Drummondville perdent leurs deux rencontres en temps réglementaire. 

Par la suite, la course pour la quatrième place s’annonce tout aussi excitante. Il n’y a que quatre points d’écart entre ce rang, détenu actuellement par les Islanders de Charlottetown, et la septième place qu’occupent les Wildcats de Moncton. 

DERNIÈRE PLACE À L’ENJEU 

Quand on dit trois ou quatre places, c’est que les Cataractes de Shawinigan ne sont toujours pas assurés de terminer huitièmes dans l’Ouest. Loin de là. L’équipe de Daniel Renaud s’est littéralement écroulée en fin de saison et a perdu ses 13 derniers matchs.  

Avec deux parties restantes, Shawinigan (32 pts) et Saint-Jean (31 pts) se disputeront la dernière place disponible pour les séries. Shawinigan jouera contre Chicoutimi et Victoriaville, tandis que les Sea Dogs affronteront Halifax et Moncton pour conclure. 

Tout ça, pendant que le Titan d’Acadie-Bathurst connaît l’une des pires saisons de l’histoire de la LHJMQ. Leurs 22 points au classement général les classent actuellement à égalité au quatrième rang de médiocrité pour le moins de points en une saison.  

Disons que le lendemain de veille est pénible à Bathurst. Au moins, ils ont les souvenirs récents d’une conquête de la Coupe Memorial pour éviter la dépression. 

le face à face 

Alexis Lafrenière | 17 ans | Ailier gauche 

Remparts
Photo courtoisie, Océanic de Rimouski

 

  

  • Parties jouées 60 
  •  Buts 36 
  •  Aides 67 
  •  Points 103 
  •  Différentiel +52  

Ivan Chekhovich | 19 ans | Ailier gauche 

Remparts
Photo courtoisie, Drakkar de Baie-Comeau

  

  • Parties jouées 64 
  •  Buts 42 
  •  Aides 60 
  •  Points 102 
  •  Différentiel +43  

​330 

Nombre de buts marqués par les Voltigeurs de Drummondville cette saison, un sommet dans la LHJMQ 

60 

Le record du plus grand nombre de défaites en une saison, établi par les Dynamos de Shawinigan en 1978 

7 

Des 10 premières équipes au classement général de la LHJMQ, sept proviennent de l’Association de l’Est. Les trois seules de l’Ouest sont les Huskies de Rouyn-Noranda (1ers), les Voltigeurs de Drummondville (2e) et le Phoenix de Sherbrooke (10e) 

Dans le calepin...  

  • Le panel d’experts mis en place par la LHJMQ a décrété que Roberto Luongo était le meilleur gardien de son histoire. La ligue a poursuivi, hier, son décompte des meilleurs joueurs de son histoire avec les positions 30 à 21. Luongo figure au 25e rang de cette liste. Patrice Brisebois (30e), Jean-François Sauvé (29e), Guy Rouleau (28e), Luc Robitaille (27e), Pierre Turgeon (26e), Thomas Chabot (24e), Stephan Lebeau (23e), Pierre Sévigny (22e) et Normand Dupont (21e) complètent la liste. 
  • Maintenant que Jimmy Huntington s’est entendu avec le Lighting de Tampa Bay sur un contrat d’entrée, tous les yeux sont rivés sur un autre agent libre de 20 ans qui attire l’attention des équipes de la LNH : Peter Abbandonato. Au moment d’écrire ces lignes, Abbandonato figurait toujours au premier rang des pointeurs du circuit avec un total de 109 points en 66 rencontres. Il semble ne faire aucun doute que l’attaquant de 5 pi 11 po et 193 lb signera une entente avec une équipe de la LNH au cours des prochaines semaines. 
  • Il n’y a pas que les Huskies qui s’approchent de records dans la LHJMQ. Dimanche dernier, dans une victoire explosive de 10-1 sur le pauvre Titan d’Acadie-Bathurst, les Wildcats de Moncton ont inscrit quatre buts en infériorité numérique dans la même période ! Tout ça, en l’espace de 11 min 50 s. Ils ont ainsi égalé un record des Éperviers de Sorel datant de 1973 mais, attention, à cette époque, Sorel l’avait fait en une minute et 28 secondes, imaginez ! 
  • La décision de Hockey Canada d’octroyer le statut de joueur exceptionnel à l’Ontarien Shane Wright la semaine dernière n’a surpris personne. L’attaquant de 14 ans a connu une saison du tonnerre avec les Flyers de Don Mills au niveau midget AAA ontarien, récoltant pas moins de 150 points en seulement 72 matchs ! Toutefois, Hockey Canada a refusé le même privilège à Matthew Savoie dans la Ligue de l’Ouest (WHL). Ce dernier est toujours en réflexion à savoir s’il poursuit sa carrière au Canada ou s’il utilise plutôt la route de la NCAA, comme son frère Carter, qui devrait rejoindre l’Université de Denver en 2020-2021. 
Sur le même sujet