/sacchips/harddrive
Navigation

Punk et... futur candidat à la présidence des États-Unis?

Punk et... futur candidat à la présidence des États-Unis?
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Alors que démocrates et républicains ne s’entendaient pas la semaine dernière sur la popularité de Nickelback, voilà que le démocrate Beto O’Rourke se réclame des groupes punks Fugazi et de Minor Threat.

Alors qu’il venait tout juste d’officialiser sa candidature aux élections présidentielles de 2020, Beto O’Rourke a parlé du chanteur Ian MacKaye, à la tête des deux groupes de Washington, comme d’une influence déterminante.  

Selon Vanity Fair, le candidat démocrate a cité en exemple son «style de vie super éthique».  

«J’ai beaucoup de respect pour lui», a-t-il ajouté.  

En plus d’avoir fondé les deux groupes-phares Minor Threat et Fugazi, Ian MacKaye a dirigé l’étiquette indépendante Dischord Records. Il est reconnu pour avoir su combiner son esprit punk dans sa musique à son mode de vie de tous les jours. Sans jamais déroger de son idéal Do-It-Yourself («fais-le toi-même») cher à la mentalité punk.  

 

<div class="secondaryobject secondaryobjectcss" referenceno="14a1ebf7-78ee-432f-b990-46630e033812" type="Embedded" title="Type : Embedded name : Beto O" rourke'="">

 

 

Comme le rappelait Revolver, O’Rourke avait été aperçu à un concert de Metallica il y a deux semaines à El Paso au Texas.  

Les républicains ont d’ailleurs voulu se moquer de son intérêt pour la musique en publiant une photo d’O’Rourke avec son ancien groupe des années 90, Foss. O’Rourke, loin de renier cette période de sa vie, en a profité pour publier une chanson de Foss, son ancien groupe, sur le site du Rolling Stone.   

Foss a œuvré quelque temps au milieu des années 1990. Son acolyte du groupe Cedric Bixler-Zavala a continué sa carrière musicale avec les formations At The Drive-In et Mars Volta.