/news/currentevents
Navigation

Un Montréalais accusé d’avoir importé pour 16 M$ de drogue

Les autorités japonaises ont trouvé près de 30 kilos de stupéfiants dans ses valises

Les autorités japonaises ont saisi pour près de 30 kilogrammes de drogues dans les valises du Montréalais.
Photo tirée de Twitter Les autorités japonaises ont saisi pour près de 30 kilogrammes de drogues dans les valises du Montréalais.

Coup d'oeil sur cet article

Un Montréalais de 21 ans est accusé d’avoir tenté d’importer pour 16 millions $ en drogues stimulantes au Japon.

Jonathan Isabelle fait face à une accusation de violation de la loi sur le contrôle des stimulants, selon la police, les douanes et les procureurs de Tokyo.

Il a comparu lundi pour des gestes posés le 17 février, selon ce que plusieurs médias japonais ont rapporté.

Ce jour-là, il a été arrêté à l’aéroport international de Narita.

Le jeune homme aurait pris l’avion à l’aéroport de Montréal, où on lui aurait remis deux valises.

Louche

Une récompense lui aurait été promise en échange du transport de celles-ci jusqu’au Japon.

Il a été intercepté à son arrivée à Narita, après que les douaniers eurent trouvé louche de voir le suspect transporter autant de bagages.

Un agent de l’escouade canine aurait alors détecté les stupéfiants.

Les valises contenaient au total près de 30 kilogrammes de stupéfiants.

Sacs de plastique

Ses bagages étaient remplis de 30 sacs de plastique, contenant du kakuseizai, composé principalement de méthamphétamine ou d’amphétamine, ainsi que d’autres drogues stimulantes.

Selon les autorités, les sacs, d’environ un kilogramme chacun, étaient camouflés dans des vêtements.

Après son arrestation, le Québécois aurait déclaré à la police qu’il ne savait pas ce que ses bagages contenaient.

Le même jour, une autre Canadienne Linda Clark, 57 ans, aurait aussi tenté d’importer 16,75 kilogrammes de la même drogue lors d’un incident séparé. Elle est également accusée, ont relaté les médias du Japon.

Elle avait quant à elle pris un vol de Vancouver. Les policiers ne croient pas que les deux histoires soient reliées.

Antécédents

Il s’agirait de la plus grosse saisie provenant d’un passager et de ses bagages, ont souligné les officiers de l’aéroport à des médias.

La totalité de ces deux saisies équivaudrait à 90 % de ce qui a été confisqué à cet endroit dans la dernière année, ont également affirmé les autorités aux journalistes.

Selon celles-ci, une quantité similaire de drogue a été trouvée à Tokyo en avril dernier, mais la quantité que détenait Jonathan Isabelle était de 400 grammes plus élevée.


Jonathan Isabelle, qui a résidé à Prévost et à Sainte-Thérèse, dans les Laurentides, a des antécédents de méfait, de harcèlement criminel et de fabrication de preuve.