/news/society
Navigation

Attaque en Nouvelle-Zélande: le tireur aurait inscrit le nom d’Alexandre Bissonnette sur son arme

Coup d'oeil sur cet article

L’auteur présumé du massacre de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, aurait inscrit le nom de plusieurs tireurs de masse, dont celui d’Alexandre Bissonnette, sur ses armes.

Selon le média néo-zélandais news.com.au, dans les jours qui ont précédé l'attaque, le suspect principal, un Australien de 28 ans, a diffusé des images montrant des armes et des munitions sur son compte Twitter, désormais suspendu.  

Photo AFP

Sur une photo, on peut lire: «For Rotherham, Alexandre Bissonnette, Luca Traini».  

Bissonnette, auteur de la tuerie qui a fait six morts à la mosquée de Québec le 29 janvier 2017, a reconnu sa culpabilité et a récemment été condamné à la prison à vie sans possibilité de libération avant 40 ans.  

Photo AFP

Luca Traini a pour sa part été accusé en Italie pour une attaque qui a blessé six migrants africains en février 2018.

Selon des médias néo-zélandais, le centre de Christchurch, une ville de l’île du Sud, a été bouclé par les forces de l'ordre, qui auraient réussi à arrêter au moins un tireur, a rapporté The Guardian.  

Au moins 49 personnes auraient péri.