/entertainment/music
Navigation

Le heavy métal québécois aux Juno

Beyond Creation savoure sa nomination aux côtés de Voivod lors de la cérémonie de remise de prix

Beyond Creation
Photo Cédric Bélanger Beyond Creation en est à sa première nomination aux prix Juno. De gauche à droite : Philippe Boucher, Hugo Doyon-Karout, Simon Girard et Kevin Chartré.

Coup d'oeil sur cet article

LONDON | Même s’ils font rarement les manchettes, les musiciens heavy métal québécois sont tenus en haute estime. À preuve, deux groupes de chez nous sont en lice, ce week-end, dans la course au titre de l’album de l’année heavy métal au gala des prix Juno.

Pour la première fois depuis la création de ce prix, en 2012, les pionniers du genre au Québec, Voivod, sont finalistes avec leur dernier album The Wake.

Aux côtés de la formation jonquiéroise, le quatuor de la Rive-Sud de Montréal Beyond Creation est en nomination pour son troisième album Algorythm. Le Journal a croisé, vendredi, le groupe qui savoure sa présence à la grande fête de la musique canadienne à London.

« Juste le fait d’être ici, c’est une victoire pour nous », lance le batteur Philippe Boucher.

« Le Québec, spécialement Montréal, est synonyme de métal. [...] Alors d’avoir été choisi parmi la panoplie de bons groupes métal québécois, c’est flatteur », observe le guitariste et chanteur Kevin Chartré.

« Que les Juno aient instauré une catégorie métal constitue un bel exemple à suivre, ajoute le chanteur Simon Girard. À l’ADISQ et aux Grammy, il n’y a rien. C’est une belle reconnaissance de la part des Juno pour un style qui rejoint énormément de monde depuis plusieurs décennies. »

Tournée en Amérique latine

Depuis qu’il a lancé son premier album en 2011, le groupe qui se spécialise dans le death métal s’est forgé une solide réputation auprès des fans du genre, et pas seulement au Québec.

Ils sont fréquemment en concert au Canada anglais, ont parcouru l’Europe et partiront bientôt pour une tournée de trois semaines en Amérique latine qui les mènera du Mexique au Brésil en passant par le Guatemala, El Salvador, le Costa Rica, Panama, la Colombie, le Pérou, le Chili et l’Argentine.

Ça roule tellement bien pour eux que plus personne n’a besoin d’occuper un autre emploi pour arrondir les fins de mois. « Depuis 2016 environ, nous sommes à 100 % dans la musique », dit Simon Girard.

Présence Québécoise

Beyond Creation compte parmi une belle brochette d’artistes québécois finalistes pour un des nombreux prix Juno qui seront remis lors du gala hors d’ondes, ce soir, à London.

En lice pour trois Juno avec son album Darlène, Hubert Lenoir, tout juste débarqué d’Austin, au Texas, où il a montré son savoir-faire aux Américains lors du réputé festival SXSW, sera le point de mire de la délégation fleurdelisée.