/en5minute
Navigation

Votre chat est-il un psychopathe?

Close up portrait of grey kitten
Vladimir Voronin - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

«Distants, manipulateurs, insensibles» sont des adjectifs qui reviennent souvent lorsqu’il est question de nos gentils félins domestiques.  

Même ceux et celles qui vivent avec des chats depuis longtemps connaissent leurs fâcheuses habitudes: on ne peut pas leur dire quoi faire, ils peuvent passer des heures à se foutre de nous et leur air bête naturel rivalise avec celui de tous les top-modèles du monde.  

Ils volent nos spots de fauteuil préférés, ils nous dérangent quand on mange, ils veulent sortir dehors... pour aussitôt vouloir revenir à l’intérieur.  

Mais ils n’ont aucun respect!  

Alors que les chiens sont si gentils!  

Et cette comparaison est encore plus désavantageuse pour les chats lorsque les chiens entrent dans le portrait. Les chiens: si obéissants, si diligents, si souriants, si... comme nous.   

Les chiens ont appris à nous imiter. En fait, les humains ont sélectionné et élevé des chiens pour leurs caractéristiques physiques, mais aussi pour leurs caractéristiques psychologiques. Ainsi, génération après génération, les chiens sont de plus en plus attentifs aux signaux humains. Et puisqu’ils sont «nos meilleurs amis» depuis plus longtemps que les chats, ils ont une longueur d’avance!  

Et les chiens aiment ça, imiter les humains. Ils étirent leur gueule pour avoir l’air de sourire, ils baissent leur tête pour avoir l’air coupable, ils chantent avec nous, ils sautent de joie avec nous. Les chiens qui apprennent à hausser leurs sourcils pour faire une face cute ont plus de chances d’être adoptés. Il n’est pas surprenant que nous les trouvions aussi attachants, les chiens se basent sur nous!  

Illustration évidente de ce déséquilibre  

Les chats communiquent autrement  

Et les chats ont juste l’air de s’en foutre. En partant, ils n’ont pas les muscles faciaux qui permettent aux chiens de démontrer une étonnante diversité d’expression. Les chats communiquent plutôt par leur corps, tout particulièrement leurs oreilles et leur queue. Leurs yeux trahissent également leurs émotions.  

Des yeux avec des pupilles élargies révèlent un chat énervé, alors qu’un chat qui cligne des yeux lentement est tranquille et confiant. (D’ailleurs, si un chat vous regarde en fermant les yeux tranquillement, c’est comme s’il vous envoyait un bisou!)  

La queue est un autre baromètre pour sonder l’humeur du chat. Une queue bien dressée, en forme de point d’interrogation, témoigne d’un chat heureux et accueillant. À l’inverse, une queue entre les jambes révèle un chat qui a peur. Et si un chat garde la queue à l’horizontale et qu’il la fait bouger de gauche à droite en grands mouvements, il est impatient et tendu.  

Des oreilles un peu inclinées, avec les pavillons dirigés vers l’extérieur, indiquent un chat au repos. Un chat est curieux et alerte si ses oreilles sont dressées sur sa tête et sont dirigées vers l’avant. Lorsqu’un chat tient ses oreilles bien rabattues sur la tête, il est irrité ou il a très peur. En tous les cas: allez-vous-en!  

«Oreilles rabattues = chat fâché», OK là?  

Alors, votre chat est-il un psychopathe? Non. Les chats ont évolué différemment de nos autres animaux de compagnie chéris. On vit avec des chats depuis des milliers d’années, mais on les aborde encore selon notre grille de comportements humains.  

Pour en savoir plus, allez lire cet article de The Atlantic et cette infographie de... nous-mêmes!    

*En 5 minutes, c'est l’actualité scientifique expliquée autrement: vidéos, infographies, baladodiffusions, reportages, quiz, réalité virtuelle. Suivez-nous sur Facebook et QUB Radio.