/weekend
Navigation

Le lâcher-prise de Maxim Martin

Maxim Martin Fuckoff
Photo courtoisie, Davai

Coup d'oeil sur cet article

Maxim Martin aura 50 ans dans quelques mois. Et pour son cinquième spectacle solo, qui coïncide aussi avec ses 30 ans de carrière, l’humoriste a décidé de lâcher prise. Le voici donc qui arrive avec Fuckoff, un titre qui ne se veut aucunement agressif, assure-t-il.

Maxim Martin tient à rassurer ses fans. Il n’a pas appelé son spectacle Fuckoff parce qu’il revit sa crise d’adolescence. Au contraire, il est bien conscient de son âge et sait qu’il n’a plus rien à prouver.

« Je me souviens quand je suis allé voir les premières de Jean-Michel Anctil et Stéphane Rousseau, les boys de ma génération. J’ai eu l’impression qu’à l’approche de la cinquantaine, il y a un lâcher-prise par rapport à l’endroit où on est rendu dans notre carrière. Dans la vingtaine, t’essaies de percer et de faire ta marque. Dans la trentaine, tout est fonction d’une stratégie marketing. Et là, à un moment donné, je suis rendu à un stade où je sais qui est mon public. C’est à lui que j’ai envie de faire plaisir. Quand on arrive à la fin quarantaine, il y a une espèce de paix interne. »

Plus léger ?

Après des années sombres, Maxim Martin goûte au bonheur depuis quelque temps et il n’est aucunement gêné de le dire. « La vie est belle. Que ce soit avec le livre [sa biographie Excessif est un best-seller], la radio, la série Max et Livia et mes chroniques dans Le Journal, je me fais beaucoup parler de mes projets. »

Dans son nouveau spectacle, qu’il rode présentement, l’humoriste rira des travers de la société. « Oui, il y a un côté plus léger qu’avant dans le spectacle. Mais ça reste du Maxim Martin ! » dit-il en riant.

Alors que son spectacle précédent, Enfin­­­, a frôlé les 50 000 billets vendus, Maxim Martin est heureux de voir que ses nouveaux rodages affichent complet depuis les premiers soirs. « Je me suis dit que j’allais laisser les gens venir à moi et que ça irait bien. Je ne me suis pas trompé. »

À l’automne 2017, durant le scandale qui touchait Gilbert Rozon, Maxim Martin a pensé quitter l’équipe de Juste pour rire, avec qui il travaillait pour ses spectacles. Mais il est finalement resté. « Je suis content, car il y a une toute nouvelle ambiance à Juste pour rire. Ça fait du bien. »


► Maxim Martin fera la première de son spectacle Fuckoff au Monument-National, les 29 et 30 octobre, et à l’Impérial Bell de Québec, les 6 et 7 novembre. Pour toutes les dates : maximmartin.com.