/news/currentevents
Navigation

Un hockeyeur frappe violemment un arbitre

Coup d'oeil sur cet article

Un joueur de hockey amateur a complètement perdu les pédales dans un match de hockey amical sur la Côte-Nord en assénant un violent coup de poing à un arbitre, en plein visage.

L’événement s’est produit durant le Tournoi Harold Cyr Olympique 50, samedi, à l’aréna Denis-Perron, à Havre-Saint-Pierre.

La droite de Nicolas Cyr, 45 ans et joueur de l’équipe des chandails bleus, n’a donné aucune chance à l’arbitre, qui ne semblait visiblement pas s’y attendre.

Nicolas Cyr a été impliqué dans une échauffourée avec un officiel lors d’un match de hockey samedi.
Photo tirée de Facebook
Nicolas Cyr a été impliqué dans une échauffourée avec un officiel lors d’un match de hockey samedi.

Droite au visage

Le tout s’est produit dans le cadre d’une compétition amicale pour adultes regroupant diverses catégories, qui se déroulait de jeudi à dimanche. L’enjeu pour l’équipe gagnante était de 1700 $.

Hier, une vidéo choquante d’une trentaine de secondes circulait sur les médias sociaux. On y voyait un joueur de hockey amateur enguirlander un arbitre.

Au bout d’un moment, le joueur s’élance de toutes ses forces et dirige une droite bien sentie au visage d’un des officiels de la rencontre. Celui-ci s’effondre d’un coup sur la patinoire. Puis il se relève, ébranlé.

L’autre arbitre tente par la suite de retenir l’assaillant alors qu’on entend la foule crier son mécontentement.

Le joueur natif du Havre-Saint-Pierre est alors escorté hors de la patinoire.

« Je n’ai pas dormi depuis samedi. Je suis extrêmement désolé et le serai encore demain », a confié au Journal Nicolas Cyr, hier.

Aucune plainte

La Sûreté du Québec (SQ) n’a pas été appelée à intervenir sur les lieux. Elle s’est cependant fait alerter du contenu de la vidéo diffusée. Elle a ensuite été saisie du dossier.

« On sait que l’arbitre aurait été frappé. On a ouvert une enquête. Mais pour l’instant, aucune plainte n’a été déposée de la part de l’arbitre. Il n’a pas été hospitalisé », a indiqué Hélène Nepton, porte-parole de la SQ.

Une plainte pourrait toujours être déposée dans les prochains jours. Les individus impliqués devaient être contactés par les autorités.

Sans commentaires

Du côté du comité organisateur du tournoi, on préfère ne pas commenter la situation.

« En 37 ans d’histoire, on n’a jamais eu d’événement déplorable comme ça. On est déçu de la tournure des événements. On n’en dira pas plus, car la SQ enquête », a confié au Journal l’un des membres du comité organisateur.

Nicolas Cyr n’aurait pas de lien de parenté avec le président fondateur de l’événement.

Selon nos informations, l’arbitre, dont on ne connaît pas l’identité, proviendrait de Trois-Rivières.