/opinion/columnists
Navigation

La coupe et le débat des plus grands gardiens

La coupe et le débat des plus grands gardiens
Photo Agence QMI, Dominick Gravel

Coup d'oeil sur cet article

En devenant le gardien le plus victorieux de l’histoire du Canadien de Montréal, Carey Price a soulevé la question de l’identité du plus grand gardien de l’équipe. Une autre question s’impose en 2019. Quelle importance faut-il donner à la coupe Stanley dans ce genre de débat ?

Dans une ligue qui comptera bientôt 32 équipes, il est peut-être temps de réviser les standards lorsque vient le temps de départager les plus grands gardiens. Price a le plus de victoires chez le Canadien, mais il n’a pas de coupe Stanley à son crédit.

C’est la même chose pour les meneurs d’équipe, Tuukka Rask à Boston (il a une coupe, mais comme auxiliaire) et Henrik Lundqvist à New York. Idem pour les anciens, Tony Esposito à Chicago, et Ron Hextall à Philadelphie.

Antti Niemi a gagné une coupe à Chicago, le même nombre que le légendaire Glenn Hall. Ed Belfour et Esposito ont été de très grands gardiens à Chicago, mais n’ont pas gagné l’icône de Lord Stanley. Niemi est-il dans la même classe qu’eux ? Pas du tout.

Le Finlandais a connu d’excellentes saisons à San Jose et il a été finaliste au trophée Vézina. Il a été un très bon gardien, souvent mésestimé, mais il n’a jamais été du calibre des Price, Lundqvist ou Roberto Luongo, des gardiens sans coupe.

Gagner est devenu un peu une loterie. Pour un gardien, ça signifie être dans la bonne équipe au bon moment et savoir l’emmener jusqu’au bout. Les occasions sont de plus en plus rares et les secondes chances, encore plus.

Les gardiens à six coupes

On ne reverra probablement plus jamais des gardiens qui gagnent six coupes Stanley comme Jacques Plante ou Ken Dryden, parce qu’il y a plus de 30 équipes dans la ligue. La gagner deux ou trois fois dans une carrière relèvera de l’exploit.

Les six gardiens de la saison 1959-60, Glenn Hall, Johnny Bower, Jacques Plante, Terry Sawchuk, Harry Lumley et Lorne Worsley ont chacun gagné la coupe au moins une fois. En comparaison, il n’y a aucune chance que les 31 gardiens numéro un actuels la gagnent tous un jour.

Les Price, Lundqvist et Luongo attendent toujours. Gagner les ferait passer tout simplement du statut de grand gardien à très grand gardien.

Dominik Hasek fut un très grand gardien chez les inoffensifs Sabres de Buffalo avec une récolte de six trophées Vézina et de deux trophées Hart en huit ans.

C’était suffisant pour être dans la discussion du meilleur gardien de l’histoire. Dans son cas, la conquête de la coupe en 2002 avec les puissants Red Wings de Detroit n’a fait qu’effacer un argument contre lui.

Et en 2040 le plus grand sera...

Présentement, Luongo (485 victoires), Curtis Joseph (454) et Lundqvist (449) occupent respectivement les 3e, 5e et 6e rangs au chapitre des victoires. En incluant Esposito, quatre des dix gardiens les plus victorieux en saison régulière n’ont jamais gagné la coupe.

Dans 20 ans, possiblement que six ou sept des dix gardiens avec le plus de victoires n’auront jamais gagné le magnifique trophée. Déterminer qui est le plus grand devient une tâche hasardeuse.

La coupe Stanley restera l’objectif ultime, mais comme instrument de mesure pour comparer les grands, il faut admettre qu’elle perd un peu de précision.

Percée de Bishop

Blessé jeudi soir au Minnesota, Ben Bishop, des Stars, n’a pas accordé de but à ses quatre dernières sorties et le voici au 2e rang du Top 30. Frederik Andersen, des Maple Leafs a connu une semaine difficile et a reculé du 2e au 4e rang. Price est toujours 5e.

 

RANG PRÉNOM NOM ÉQUIPE POINTS
1 Andrei Vasilevskiy TBL 10571
2 Ben Bishop DAL 10521
3 Marc-Andre Fleury VEG 10504
4 Frederik Andersen TOR 10500
5 Carey Price MTL 10481
6 Jacob Markstrom VAN 10476
7 John Gibson ANA 10468
8 Darcy Kuemper ARI 10448
9 Devan Dubnyk MIN 10442
10 Thomas Greiss NYI 10436
11 Connor Hellebuyck WPG 10422
12 Robin Lehner NYI 10413
13 Sergei Bobrovsky CBJ 10386
14 Jaroslav Halak BOS 10378
15 Braden Holtby WSH 10373
16 Anton Khudobin DAL 10365
17 Matt Murray PIT 10361
18 Pekka Rinne NSH 10358
19 Henrik Lundqvist NYR 10348
20 Semyon Varlamov COL 10332
21 Tuukka Rask BOS 10304
22 Carter Hutton BUF 10294
23 Mikko Koskinen EDM 10291
24 Jimmy Howard DET 10288
25 Casey DeSmith PIT 10285
26 Martin Jones SJS 10278
27 Craig Anderson OTT 10264
28 David Rittich CGY 10240
29 Jake Allen STL 10214
30 Curtis McElhinney CAR 10202
 
Note  sur le classement
 
Le classement informatisé des gardiens de but présenté par Le Journal utilise la même formule que celle préconisée par le magazine Goalies’ World entre 1996 et 2011. Le nombre de matchs joués, le nombre de tirs, la moyenne d’efficacité, la moyenne de buts alloués, les victoires et les jeux blancs font partie de l’équation, chaque statistique ayant un poids différent. Ce classement peut être comparé à celui des marqueurs. Plus la saison avance, plus le classement se stabilise.