/news/politics
Navigation

Que réserve le ministre Girard?

La CAQ présentera le premier budget de son histoire aujourd’hui

souliers budget
Photo Agence QMI, Simon Clark Le ministre québécois des Finances, Eric Girard, a décidé d’acheter des chaussures de course d’une entreprise de Québec à la veille de son premier budget, hier, pour imager l’intention du gouvernement Legault de voir le Québec rattraper l’Ontario sur le plan de la productivité

Coup d'oeil sur cet article

Le premier budget de la CAQ sera faste : on doit s’attendre à des surplus record en raison de la bonne tenue de l’économie. Selon l’Institut du Québec, il pourrait atteindre 4,6 milliards $. Le gouvernement Legault cherchait d’ailleurs des « dépenses non récurrentes » pour utiliser cet argent. Sera-t-il tenté de construire des salles de classe pour les maternelles 4 ans ? François Legault martèle que ses priorités seront la santé, l’éducation, l’économie, puis l’environnement, qui s’est ajouté à la liste après les élections.

« Nos engagements électoraux, on va tous les tenir et on va même en faire plus », a assuré le premier ministre hier lors de la période de questions.

Voici quelques promesses à surveiller.

Des millions pour les enfants handicapés

En campagne électorale, François Legault a promis d’aider davantage les parents d’enfants lourdement handicapés. « Nous ne laisserons personne derrière. L’aide offerte sera modulée en fonction de la sévérité du handicap de l’enfant », expliquait alors le premier ministre. Ces parents doivent s’attendre à recevoir 22 M$ dans le premier budget Girard. La ministre de la Santé, Danielle McCann, l’a d’ailleurs confirmé en mêlée de presse : « C’est important pour nous d’aider les parents et c’est ce qu’on va faire. Il y aura des mesures dans le budget. On veut bien cibler l’aide qu’on peut donner aux parents. Ils n’ont pas à avoir de crainte. Je vais les rencontrer à court terme », a-t-elle lancé.

De l’argent pour les soins à domicile

En campagne électorale, la CAQ avait promis 200 M$ de plus par année en soins à domicile. François Legault a confirmé en partie cette information en affirmant à la presse parlementaire qu’il « est très fier des investissements qu’on va être capable d’annoncer en santé [...] pour ajouter des services pour nos aînés, entre autres dans les soins à domicile ».

En décembre, la ministre de la Santé, Danielle McCann, avait dit qu’elle souhaitait ouvrir les vannes et s’engageait à offrir aux établissements de santé tout l’argent nécessaire pour répondre aux besoins en santé à domicile.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

 

Annulation de la taxe famille

Les parents qui ont des enfants dans les CPE et garderies privées subventionnées payeront un peu moins pour ce service à partir de cette année. François Legault s’était engagé à mettre fin à la « taxe famille » des libéraux, un tarif modulé en fonction du revenu, pour revenir au tarif unique quotidien de 8,05 $ par enfant. Il faudrait toutefois attendre la quatrième année du mandat caquiste pour y arriver. Pour le premier budget Legault, le coût budgétaire de cette mesure doit être de 40 M$, selon le cadre financier. Il serait de 160 M$ en 2022.

Plus d’argent pour les parents ?

Lors de la mise à jour économique en décembre, une « allocation famille » bonifiée de 500 $ a été annoncée pour le 2e et le 3e enfant. Il s’agit d’un premier pas. À terme, le montant supplémentaire doit atteindre 1200 $ annuellement par enfant. Mais ce ne sont pas toutes les familles qui peuvent en bénéficier. Pour l’instant, seules celles dont les revenus n’excèdent pas 108 000 $ en profiteront. En entrevue avec notre Bureau parlementaire, François Legault s’était engagé en décembre dernier à élargir au maximum la portée de cette mesure. « Ça va être pour tout le monde », a-t-il assuré.