/finance/business
Navigation

Hausses importantes des primes d’assurance habitation

Le nombre d’événements climatiques a un impact direct sur les assureurs cette année

Coup d'oeil sur cet article

 Les propriétaires de maisons, de condos et de chalets devront encaisser des hausses importantes de leurs primes d’assurance habitation cette année. Certains ont même déjà vu leur facture doubler. 

 Martin Gaulin-Gendreau, de Chambly, vient de recevoir le renouvellement de son assurance habitation. Sa prime a pratiquement doublé. 

 « C’est tout près de 100 % d’augmentation en un an. Je dois vous dire que c’est une surprise étonnante », a-t-il indiqué vendredi au Journal

 Pour sa maison centenaire de Chambly, la prime de l’assurance habitation de M. Gaulin-Gendreau avec l’assureur Sonnet passera de 295 $ à 583 $. 

 « On m’a expliqué qu’en raison des nombreuses réclamations survenues l’an dernier, les assureurs n’avaient plus le choix d’augmenter les primes », a-t-il indiqué. 

 Chez l’assureur La Capitale, on soutient que les primes d’assurance habitation sont en nette progression cette année. 

 Des hausses de 10 % à 20 % 

 « On peut effectivement confirmer qu’il y a une tendance à la hausse des primes d’assurance habitation. Celle-ci est de la même ampleur que pour les primes d’assurance automobile », a fait valoir le porte-parole de La Capitale Assurance, Jean-Pascal Lavoie. 

 Cette année, les primes d’assurance des automobilistes québécois sont en hausse, variant de 10 % à 20 %. 

 Au bureau d’assurance du Canada (BAC), on soutient que la fréquence de plus en plus élevée d’événements climatiques (inondations, tornades, verglas, etc.) observée au cours des dernières années a eu ses effets sur les primes d’assurance des propriétaires de maisons, de condos et de chalets. 

 Dégâts d’eau 

 « On note des hausses importantes de réclamations de la part des assurés, notamment du côté des dégâts d’eau », signale la porte-parole du BAC, Anne Morin. 

 « Comme en assurance auto, les primes en habitation subissent aussi la pression de la fréquence et de la sévérité des réclamations qui sont en hausse depuis quelques années », a fait savoir la porte-parole de Desjardins Assurances, Valérie Lamarre. 

 Les dégâts d’eau représentent aujourd’hui plus de 50 % du coût des réclamations annuelles en assurance habitation, a précisé Desjardins Assurances. 

 Chaque année, ce sont plus de 500 millions $ qui sont déboursés par les assureurs au Québec pour couvrir uniquement les dommages causés par les dégâts d’eau. 

  

 Profits et excédents nets de certains assureurs de dommages en 2018  

  •  Desjardins Assurance de dommages : 173 millions $ 
  •  La Capitale : 75,5 millions $ (37,1 millions $ en assurance de dommage) 
  • Intact (bélairdirect.com) : 707 millions $ 
  •  Aviva Canada : 82 millions $ 
  •  Co-operators : -37,1 millions $  

 Sources : rapports annuels 2018

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.