/sports/hockey/remparts
Navigation

Les Mooseheads face à une grosse commande

En retard 2-0 dans la série, l’équipe de la Nouvelle-Écosse tentera de surprendre à Québec

Remparts vs Halifax
Photo Agence QMI, Simon Clark Les Mooseheads de Halifax tenteront de renverser la vapeur dans leur série les opposant aux Remparts, mardi soir lors du match no. 3 présenté au Centre Vidéotron.

Coup d'oeil sur cet article

Les Mooseheads de Halifax n’ont pas encore le dos au mur, mais presque. Tirant de l’arrière 0-2 dans leur série face aux Remparts de Québec, la troupe d’Éric Veilleux tentera maintenant de réussir ce que seuls deux clubs sont parvenus à faire dans l’histoire de la LHJMQ, soit de remporter une série au format 2-3-2 après avoir échappé les deux premiers duels d’une série à la maison.

Les Remparts de 2009, face aux Screaming Eagles du Cap-Breton et les Foreurs de Val-d’Or, contre Baie-Comeau en 2015, sont les deux seules équipes à avoir réussi l’exploit.

Et pas de doute que la pression est maintenant sur les Orignaux, largement favoris pour remporter cette série avant le début des hostilités, mais aussi équipe hôtesse du prochain tournoi de la Coupe Memorial.

Toutefois, devoir gagner sur la route ne semble pas être une source de stress pour l’entraîneur de la formation néo-écossaise, Éric Veilleux.

« On a joué nos 15 premiers matchs de la saison et on en a gagné 13. Notre dossier sur la route n’est pas un problème. On est capables de gagner des matchs sur la route. C’est le message que j’ai passé aux joueurs », a-t-il mentionné.

En saison régulière, les Mooseheads ont maintenu un dossier de 24-10 sur les patinoires adverses.

MÊME FORMULE

Du côté des Remparts, Patrick Roy a martelé après la victoire de 5-4 en prolongation lors du match no. 2, samedi soir, qu’il ne fallait rien changer à l’éthique de travail de ses joueurs lors des deux premières rencontres. Et pour cause.

Outre la troisième période du deuxième match, les Diables rouges ont appliqué le plan de match à la lettre, étant efficaces en échec avant et les défenseurs rendant l’entrée en zone offensive difficile aux attaquants d’Halifax.

« On doit continuer à jouer comme on peut le faire. C’est une bonne équipe, mais on est capable de rivaliser avec eux. On doit diriger des rondelles au filet et aller pour les rebonds. C’est ce qu’on a bien fait en prolongation [samedi] », a mentionné l’auteur du but victorieux lors du deuxième match, Luke Kutkevicius.

UNITÉS SPÉCIALES

D’ailleurs, ce but vainqueur avait été inscrit en avantage numérique. Lors des deux premiers affrontements, les Diables rouges ont maintenu un taux d’efficacité de 50 % avec l’avantage d’un homme (5 en 10).

Même si Éric Veilleux ne se disait clairement pas d’accord avec l’appel de l’officiel sur Arnaud Durandeau, en prolongation samedi, il reconnaissait que son équipe doit mieux défendre à quatre contre cinq si elle espère revenir dans la série.

« On ne sait jamais sur quel pied danser [avec les officiels], a-t-il tout d’abord réagi, prétextant que la séquence ayant mené à l’obstruction de Durandeau était hors-jeu et aurait dû être arrêtée avant l’appel. Il faut être prêts à vivre avec des appels de notre côté, et d’autres contre. Ceci dit, on peut être meilleurs en désavantage numérique. On a pris une pénalité en prolongation et il fallait la tuer. C’est aussi simple que ça. »

Les Mooseheads, quant à eux, affichent un pourcentage d’efficacité de 28,6 % avec l’avantage d’un homme en séries. Ils pourront compter sur le retour au jeu de Samuel Asselin mardi soir pour le match no. 3, lui qui a purgé son match de suspension samedi pour une mise en échec par-derrière sur Thomas Caron lors du match no. 1.

GRAVEL

Quant au retrait de son gardien partant Alexis Gravel après deux périodes, samedi, Veilleux a assuré que ce n’était pas un désaveu envers lui.

« En deuxième période, on ne jouait pas de la bonne façon. J’ai retiré Alexis pour que l’ambiance change un peu sur le banc et ç’a porté fruit », estime celui qui a jugé bien meilleur l’effort de ses troupiers en troisième et en prolongation.

Les deux formations ont obtenu congé hier et s’entraîneront lundi à Québec en vue du troisième duel, mardi soir 19 h au Centre Vidéotron.