/sports/hockey/remparts
Navigation

Séries de la LHJMQ: les Mooseheads de retour face aux Remparts

Plus rapides et combatifs, les visiteurs ont évité de se retrouver dos au mur

Coup d'oeil sur cet article

Les Mooseheads de Halifax ont évité de se retrouver le dos au mur, mardi soir, en remportant une victoire d’une haute importance, au compte de 3-1, lors du troisième match de la série les opposant aux Remparts de Québec.  

En retard 0-2 dans la série, après avoir échappé les deux premières rencontres de la série à domicile, la formation d’Éric Veilleux a joué un match efficace sur la route.  

Nettement plus rapides et combattifs qu’ils l’avaient été lors de la majorité des deux premiers affrontements, les Mooseheads ont profité d’un avantage numérique en première, leur troisième de la période, pour prendre les devants lorsque le tir d’Arnaud Durandeau a trompé la vigilance de Carmine-Anthony Pagliarulo. Il s’agissait d’un troisième but dans la série pour l’ailier de 19 ans.  

Raphaël Lavoie a donné une priorité de deux buts aux Orignaux en deuxième période après que le tir de Samuel Asselin ait raté à la droite de Pagliarulo avant de revenir directement sur sa palette, à l’autre embouchure.  

Tout ça, devant plusieurs recruteurs présents au Centre Vidéotron pour épier le gros ailier de 6 pi 4 po et 198 lb.  

Kutkevicius redonne espoir  

Les Diables rouges ont par la suite redonné un peu d’énergie aux 8278 partisans que les Mooseheads avaient réussi à endormir à force de jeu hermétique et structuré lorsque, à mi-chemin en troisième, Philipp Kurashev a profité d’un revirement en zone neutre pour s’amener à trois contre un avant de remettre à Luke Kutkevicius qui a battu Alexis Gravel d’un tir précis, du côté de la mitaine.  

Québec n’a toutefois pas été en mesure d’inscrire le but égalisateur par la suite et Lavoie a complété la marque dans un filet désert.  

«Je pense qu’on a été le meilleur club ce soir, a tout de même mentionné Patrick Roy après la défaite des siens. On a eu plusieurs chances de marquer. La différence dans le match, c’est un bond favorable de leur côté qui a mené au deuxième but. J’aurais toutefois aimé qu’on fasse travailler leur gardien davantage. Si on avait été à Expo Québec, on aurait ramassé pas mal de toutous! On a lancé dans la bedaine. Le seul bon tir qu’on a pris, on a marqué. Deux fois, on a levé la rondelle dans ses jambières et il a jonglé avec», a mentionné Roy, qui s’est par la suite défendu de vouloir entrer dans la tête de Gravel, mentionnant aux journalistes présents «simplement répondre à vos questions».  

De l’autre côté, le message était bien différent.  

«On n’a pas joué un match extraordinaire ou parfait, mais notre gardien a bien joué, notre désavantage numérique a été à point. Je ne cacherai pas qu’on était peut-être un peu nerveux. Il a fallu les remontrer dans les deux derniers jours, en raison de la situation dans laquelle on était. Cette victoire va faire du bien, on a joué un bon match», a analysé Éric Veilleux.  

Le match no. 4 aura lieu jeudi soir au Centre Vidéotron tandis que le cinquième, maintenant assuré d’avoir lieu, sera disputé samedi soir, lui aussi à l’amphithéâtre multifonctionnel de Québec.  

1
3
Première période
1-Hal: Arnaud Durandeau (3) (Trépanier, McIsaac) AN-15:11
Punitions: Dunn (Qué) 0:24, Getson (Hal) 3:33, Caron (Qué) 8:03, McIsaac (Hal) 11:47, Caron (Qué) 14:00, Trépanier (Hal) 18:18.
Deuxième période
2-Hal: Raphaël Lavoie (2) (Asselin, Safin) 3:48
Punitions: Parent (Hal) 4:29, Grouchy (Qué) 7:34, Higgins (Hal) 10:50, Kurashev (Qué) 17:06.
Troisième période
3-Qué: Luke Kutkevicius (2) (Kurashev, Verrette) 9:05 4-Hal: Raphaël Lavoie (3) (Sans aide) 19:18
Punitions: Asselin (Hal) (maj.) 3:22, Frattaroli (Qué) (maj.) 3:22, Lavoie (Hal) (inc.) 19:18, Lacombe (Qué) (inc.) 19:18, Grouchy (Qué) (inc.) 19:25.
Tirs au but
Halifax 13 - 6 - 8 - 27 Québec 9 - 6 - 11 - 26
Gardiens:
Hal: Alexis Gravel (G, 1-1-0), Qué: Carmine-Anthony Pagliarulo (P, 2-1-0)
Avantages numériques:
Hal: 1 en 5, Qué: 0 en 5
Arbitres:
Jonathan Alarie, Dominic Tessier
Juges de lignes:
Maxime Chaput, Jean-François Losier
ASSISTANCE:
8 278