/news/society
Navigation

Des poubelles qui débordent après un mois sans collecte

La compagnie responsable de les ramasser invoque la pénurie de main-d’œuvre

Déchets
Photo collaboration spéciale, Stéphane Sinclair Les deux conteneurs de Pascal Ménard, du Bonichoix de Mont-Rolland, sont pleins de déchets et de recyclage.

Coup d'oeil sur cet article

SAINTE-ADÈLE | Les déchets de plusieurs commerces et restaurants des Laurentides s’empilent depuis qu’une compagnie de collecte de matières résiduelles a cessé de les ramasser il y a plus de trois semaines.

« C’est le bordel ! On ne sait plus quoi faire avec nos vidanges », lance Pascal Ménard, propriétaire de l’épicerie Bonichoix dans le secteur de Mont-Rolland, à Sainte-Adèle.

Il explique que la compagnie avec laquelle il a un contrat pour ramasser les déchets et le recyclage, RCI Environnement, est en retard de plus de trois semaines depuis la dernière collecte.

La situation est intenable pour cet épicier qui a affirmé au Journal avoir essayé plusieurs fois de rejoindre la compagnie.

« On nous niaise. Je suis vraiment écœuré du mauvais service », fustige M. Ménard.

On lui aurait dit que le camion était brisé, et ensuite que le nouveau chauffeur connaissait moins bien la route.

Il a voulu résilier le contrat, mais il se serait fait répondre qu’il restait 10 ans à son entente avec RCI Environnement et qu’il allait devoir payer jusqu’à la fin.

« Ils ne respectent même pas leur contrat, mais moi, je dois payer par contre. C’est ridicule », dénonce-t-il.

Le Journal a visité plusieurs commerces de la région et la situation semble répandue.

Vue spectaculaire

Les poubelles du Tim Hortons débordent à Sainte-Adèle parce que RCI Environnement ne les ramasse plus depuis presque un mois.
Photo collaboration spéciale, Stéphane Sinclair
Les poubelles du Tim Hortons débordent à Sainte-Adèle parce que RCI Environnement ne les ramasse plus depuis presque un mois.

Les poubelles du Tim Hortons de Sainte-Adèle débordent au point qu’elles dérangent les locataires des commerces autour.

« C’est effrayant. C’est la vue que j’ai de mon bureau », se décourage Marie-Ève Éthier, qui travaille à côté, chez Grimard Optique.

Elle mentionne aussi que lorsque les corbeaux se mettent de la partie, la situation empire.

« Ils ouvrent les sacs remplis de nourriture jetée et ça se répand partout », continue-t-elle.

Le propriétaire du Tim Hortons a préféré ne pas commenter.

Joël Guay, de Transmission Sainte-Agathe, vit le même problème depuis des mois.

« Le service est épouvantable », lance celui qui veut aussi résilier son contrat.

Il précise que la compagnie a néanmoins collecté les ordures la fin de semaine passée après un mois sans service.

Il s’occupe de ses vidanges

Si la poubelle du restaurant Le Spagio de Sainte-Adèle ne semble pas déborder, c’est parce que son propriétaire, Louis Desjardins, va en porter tous les jours chez des amis restaurateurs qui ne font pas affaire avec RCI Environnement.

« Je mets beaucoup de temps à garder ça propre. Trop de temps, ça n’a pas d’allure », dénonce-t-il.

Contacté par Le Journal, RCI Environnement a affirmé être au courant de la situation.

« Nous avons deux camions qui ont passé au feu. Nous sommes aussi en pénurie de main-d’œuvre. On travaille à régulariser la situation dans la région des Laurentides », a expliqué le vice-président, Jean Beaudoin.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions