/news/politics
Navigation

Jolin-Barrette confiant que la Loi sur la laïcité sera respectée

Coup d'oeil sur cet article

Malgré l’opposition de certains groupes relativement au projet de loi sur la laïcité, le ministre Simon Jolin-Barrette est persuadé que la loi sera respectée après son adoption.  

• À lire aussi: QS défendra le droit aux signes religieux pour tous

• À lire aussi: Westmount s’oppose aussi au projet de loi sur la laïcité

Dans une entrevue samedi à l'émission Le Québec Matin de LCN, le ministre a invité les détracteurs de son projet de loi à prendre connaissance du contenu du document et à s’exprimer lors de la commission parlementaire à venir.   

L’un de ces groupes, la Commission scolaire English-Montreal, a déjà fait savoir qu’elle ne compte pas faire appliquer la loi dans ses établissements. Son conseil des commissaires a adopté une résolution en ce sens avant même le dépôt du projet de loi 21.   

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

«Je suis convaincu qu’à la fin du processus démocratique, suite aux consultations, que la Commission scolaire English-Montreal va faire appliquer la loi», a toutefois estimé Simon Jolin-Barrette.   

Le projet de loi précise que les membres du personnel enseignant et de la direction d’école ne pourront porter de signes religieux étant donnée leur «position d’autorité».   

Au Canada, dans un texte publié vendredi par le quotidien «National Post», un chroniqueur a invité la jeunesse québécoise à rejeter «les forces de l’ignorance, de la paranoïa et de la xénophobie».   

Tout en se disant «fier du projet déposé» cette semaine par son gouvernement et en rappelant que «le Québec est une société distincte», Simon Jolin-Barrette a souligné à LCN: «On exprime la volonté des Québécois et le gouvernement tient ses engagements».   

«On n’a pas à être gêné de faire les choix que nous faisons», a-t-il ajouté.   

Le ministre a également lancé un appel pour un débat respectueux. Vendredi, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, a dit avoir reçu de nombreux messages haineux à la suite de son intervention de jeudi contre le projet de loi sur la laïcité du gouvernement Legault.   

«C’est tout à fait inacceptable que la mairesse ait reçue des propos haineux et je dénonce cela, a fait savoir le député de Borduas, également leader du gouvernement. J’invite les gens à pouvoir débattre de façon sereine.»   

Il a insisté pour dire que «dans un débat sensible, c’est important de pouvoir débattre, d’exprimer son opinion».