/entertainment/lavoix
Navigation

«La Voix»: les finalistes de la saison 6, un an plus tard

«La Voix»: les finalistes de la saison 6, un an plus tard
JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Yama Laurent, Miriam Baghdassarian, Yann Brassard et Jonathan Freeman ont été plébiscités par le public jusqu’à la finale de La Voix, la saison dernière. Chacun a ensuite fait des choix et suivi sa voie en fonction de ses envies et de ses intérêts. Un an plus tard, ils reviennent sur leur expérience et leur parcours depuis la fin de l’émission. 

Un album pour Yama Laurent 

Yama Laurent, la gagnante de la saison dernière, n’a pas chômé depuis sa victoire, même si elle ne s’attendait certainement pas à vivre autant d’émotions. «Depuis un an, ma vie a beaucoup changé, mais je n’étais pas du tout préparée à ça. Ce n’est plus du tout pareil. Mais à chaque jour, j’essaie de comprendre ce qui m’arrive, j’analyse la situation et je fais ce que je peux pour apprendre.» 

«La Voix»: les finalistes de la saison 6, un an plus tard
Photo d'archives, Chantal Poirier

 

À la veille de sortir son premier album, le 3 avril, elle confirme n’avoir même jamais rêvé à ça. «Je fais vraiment confiance au temps qui passe et l’avenir me réserve toujours des grandes surprises. Je n’avais jamais pensé qu'un jour je chanterais pour des millions de gens, que je participerais à une émission de télé avec des célébrités ou que je chanterais avec des icônes de la chanson. C'était complètement hors des possibilités pour moi.» 

Mais cette nouvelle vie est loin d’ébranler la jeune femme qui reste fidèle à ses convictions et ses valeurs. «Le milieu de la musique est extraverti, tout le contraire de moi. J’essaie de prendre ce que je peux, mais j’en laisse aussi. Il faut toujours garder l’équilibre, prendre ce qui nous intéresse, mais sans excès. Il faut rester la personne qu'on est à la base. Je réfléchis beaucoup. Je fais des analyses sur tout, je fais la balance entre le pour et le contre, et j’essaie de toujours rester au juste milieu.» 

En plus des reprises qui seront sur son album, Yama confirme qu’elle aura aussi un duo avec Garou, son ancien coach. «On va chanter ¨Un peu de nous¨, la chanson qu’il m’a proposée pour la finale. On l’a enregistrée récemment et c’était vraiment plaisant. Garou me fait beaucoup rire. Il est merveilleux avec moi. Je me sens très chanceuse de pouvoir maintenant le considérer comme un ami.» 

Miriam Baghdassarian: entre études et musique 

Se retrouver en finale pour l’équipe de Lara Fabian a été toute une surprise pour Miriam Baghdassarian, la saison dernière. «Tout s’est passé très vite. C’est comme si j’avais fermé les yeux et quand je les ai rouverts, j’étais dans les derniers candidats de l’émission. C’était une expérience incroyable à vivre. Je me suis dit qu’il fallait que je profite du moment parce que c’est rare de vivre une émission comme celle-là. C’était assez magique pour moi.» 

 

«La Voix»: les finalistes de la saison 6, un an plus tard
Photo Agence QMI, Joël Lemay

 

Après l’émission, Miriam a choisi de poursuivre dans la musique, mais pas seulement ça. «Je pensais que j’avais vécu tout ce que je devais vivre avec La Voix. J’ai donc voulu me concentrer sur mes études. C’était un de mes rêves de devenir une étudiante au Québec. Je suis actuellement au second semestre dans une concentration ¨Liberal Arts¨. Ça ouvre mes horizons.» 

La musique reste toutefois son projet principal, elle qui vient de sortir une première chanson avec Musicor. Cet été à Trois-Rivières, elle fera également partie de la distribution du spectacle «American Story Show 2: les années Woodstock». 

Yann Brassard: une recherche personnelle 

L’agitation autour de sa participation en finale de l’équipe d’Alex Nevsky, la saison dernière, a obligé Yann Brassard à prendre un peu de recul. «J’ai voulu me concentrer sur moi-même. C’était un tel tourbillon d’émotions et d’événements. Je suis parti en voyage dans le sud, parce que je voulais décrocher et me retrouver.» 

 

«La Voix»: les finalistes de la saison 6, un an plus tard
JOEL LEMAY/AGENCE QMI

 

Il a signé un contrat avec une maison de disques, avant de faire machine arrière quelques mois plus tard. «J’ai décidé de faire mon propre chemin à mon rythme. Je voulais prendre mon temps, et faire mes propres chansons de la manière que je voulais.» 

Le bilan de son travail devrait aboutir d’ici un mois avec la sortie d’une première chanson sur les plateformes numériques. «J’ai travaillé avec plein de producteurs pour trouver mon son, mon style, l’identité de Yann Brassard. J’avais l’instinct d’aller creuser plus profond.» 

Quant à lui, Jonathan Freeman, le finaliste de l’équipe d’Éric Lapointe, n’a pas souhaité donner suite à notre demande d’entrevue.

Pour connaître les dessous de l’émission La Voix, découvrez le balado La Voix à l'aveugle.