/finance/pme
Navigation

Traitements médicaux: la biotech Feldan près du but

Les essais cliniques pourraient être mis en branle dans deux ans au plus tard

François-Thomas Michaud, président-directeur général de
Photo Diane Tremblay François-Thomas Michaud, PDG, indique que Feldan Therapeutics détient aussi un brevet américain protégeant la deuxième génération de sa plateforme de livraison intracellulaire.

Coup d'oeil sur cet article

La biotech de Québec Feldan Therapeutics prévoit être en mesure de commencer les essais cliniques de sa technologie brevetée permettant de traiter plus efficacement des maladies comme le cancer et la fibrose kystique au plus tard dans deux ans.

L’entreprise, fondée en 2007, est sur la bonne voie pour y parvenir. L’automne dernier, elle a réussi une ronde de financement de 13,8 M$, notamment auprès d’investisseurs sud-coréens et japonais.

« Cela nous donne les moyens nécessaires pour amener notre technologie en développement clinique. Nous les avons recrutés à travers des conférences lors d’événements de networking. J’ai dû rencontrer un bon 200-300 investisseurs dans les dernières années », a affirmé François-Thomas Michaud, président-directeur général de Feldan.

« Actuellement, on travaille sur un cancer de la peau pour être capable d’interférer certains sentiers métaboliques internes de cellules cancéreuses en faisant rentrer des molécules biologiques, afin de stopper la progression du cancer », explique M. Michaud qui détient un doctorat en génie chimique de l’Université Laval.

Une bonne façon de représenter la technologie mise au point par la biotech est de comparer ses applications avec la circulation sur une autoroute.

Feldan estime avoir développé une façon rapide et sécuritaire d’introduire des protéines à l’intérieur des cellules humaines pour améliorer les traitements.

Choisir les applications

Mener des essais cliniques est un processus qui coûte excessivement cher et qui peut être compliqué, selon les indications. C’est pourquoi Feldan accorde la priorité à certaines applications.

« Les applications dermatologiques peuvent être plus simples et plus rapides au niveau réglementaire pour amener cela en clinique », a poursuivi le PDG.

Parallèlement à ces recherches sur le cancer de la peau, Feldan travaille également, en collaboration avec l’université de l’Iowa, sur un traitement de la fibrose kystique.

« On veut faire de l’édition génomique au niveau pulmonaire, c’est-à-dire être capable de livrer une classe de molécules capables d’aller éditer le génome précisément dans les cellules, mais cela, c’est plus long. »

Avant que la plateforme technologique soit prête à être commercialisée, il pourrait s’écouler de cinq à dix ans, selon la rapidité des essais cliniques qui seront nécessaires pour obtenir le feu vert des autorités réglementaires, comme la Food and Drug Administration, aux États-Unis.

« L’autoroute » que développe Feldan Therapeutics permettra aux traitements déjà existants d’atteindre plus directement leur cible. Le cancer de la peau est un bon exemple.

« Un des problèmes actuels, c’est que la plupart des molécules chimiothérapeutiques sont données de façon systémique. Donc, cela a plusieurs effets secondaires parce qu’on va l’administrer à tout le corps pour rejoindre certaines cellules locales. Si on est capable de viser directement les cellules malades, c’est un avantage », a-t-il affirmé.

Nombreux défis

Les entreprises comme Feldan, qui œuvrent dans le domaine des sciences de la vie, ont plusieurs défis en commun : le recrutement de la main-d’œuvre, la prospection des investissements et la commercialisation des découvertes.

« L’industrie a besoin de capital patient. Il faut du temps pour mener la recherche et la découverte en laboratoire à des applications concrètes », reconnaissent les auteurs d’une étude économique récente de Desjardins sur le sujet.

Selon eux, les sciences de la vie sont un domaine d’avenir.

« L’espérance de vie à la naissance n’a cessé de croître au Canada et au Québec et laisse croire que des solutions pour vivre longtemps, et en santé, seront de plus en plus demandées », disent-ils.


♦ Feldan Therapeutics est lauréate des Bourses Pierre-Péladeau en soutien à la relève entrepreneuriale.

 

Feldan Therapeutics

  • Entreprise privée axée sur la recherche dans le domaine de la santé
  • Fondée : 2007
  • Propriétaires : une cinquantaine d’actionnaires, dont les principaux sont:

Anges Québec Capital

Green Cross Holdings (Corée du Sud)

Stonebridge Capital (Corée du Sud)

Asahi Kasei (Japon)

  • Nombre d’employés : 28 (la biotech compte 13 personnes détentrices d’un doctorat et 12 détenteurs d’une maîtrise parmi son personnel)