/finance/business
Navigation

Shareapass cesse ses activités

L’un des fondateurs de Shareapass, Jonathan Parent.
Photo Jean-François Desgagnés L’un des fondateurs de Shareapass, Jonathan Parent.

Coup d'oeil sur cet article

L’entreprise Shareapass, une plateforme de partage de billets très active durant le Festival d’été de Québec (FEQ), cesse ses activités.

Shareapass, une sorte d’Air-bnb des festivals de musique, permettait à des détenteurs de laissez-passer de louer leur accès au festival à des tiers.

« C’est avec le cœur gros que nous annonçons que nous mettons fin aux activités de Shareapass. Pour les plus entrepreneurs, nos bras meurtris vous tendent le flambeau. Shareapass est une plateforme qui est profitable, mais qui aurait besoin d’une nouvelle énergie afin de lui donner le second souffle d’une nouvelle vision », ont notamment écrit les dirigeants.

Décision difficile

L’entreprise du cofondateur Jonathan Parent a été lancée à Québec en 2014. Avec le FEQ, l’organisation arrivait à tirer un bénéfice.

« Ce n’est pas une décision facile. On s’est beaucoup investi pendant cinq ans et on avait un certain succès. On rejoignait plusieurs milliers de festivaliers par année », a expliqué Jonathan Parent.

Ce dernier ne ferme toutefois pas la porte aux offres. « Si quelqu’un est intéressé à reprendre la plateforme, on est prêt à discuter. On arrivait à un point où il fallait mettre un peu plus d’argent pour développer l’application », termine M. Parent.