/sports/hockey
Navigation

Rien n’est gagné pour l’Océanic

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI | Malgré ses quatre victoires consécutives au premier tour, l’Océanic devra offrir du jeu encore plus relevé pour assurer sa place dans le carré d’as pour l’obtention de la coupe du Président.

Dans le premier affrontement de la série contre les Saguenéens, les hommes de Serge Beausoleil ont relâché l’accélérateur en troisième période pour perdre une avance de trois buts avant de l’emporter en prolongation.

Le lendemain, Cédric Paré a créé l’égalité avec une minute à jouer au temps régulier pour finalement permettre à son équipe de disputer la troisième plus longue rencontre de l’histoire de la LHJMQ, conclue par le filet de D’Artagnan Joly en quatrième période de prolongation.

Même constat dans la troisième partie, alors que les Bas-Laurentiens ont comblé un retard de deux buts.

« Les joueurs ne doivent pas tomber dans une zone de confort. Ils ont bien des choses à peaufiner encore. En même temps, un match de hockey, il faut comprendre que c’est imparfait. Au niveau de l’effort, j’ai bien aimé ce qu’on a vu là-bas (à Chicoutimi). Il faut garder ce momemtum », estime le directeur-gérant et entraîneur-chef de l’Océanic.

Un congé qui n’a pas de prix

Malgré tout, Rimouski a grandement profité de l’indiscipline des Sags en marquant huit de ses 14 buts en avantage numérique.

Son premier trio composé d’Alexis Lafrenière, Jimmy Huntington et Olivier Garneau, a démontré sa force de frappe en amassant 20 points. Lafrenière domine d’ailleurs ses coéquipiers à ce chapitre avec trois buts et cinq passes contre Chicoutimi.

« On a vendu chèrement notre peau et on méritait ce congé. Cela n’a pas de prix. Certains gars sont même retournés chez eux au cours de la fin de semaine pour voir leurs proches et faire le plein d’énergie. Personne ne s’attendait à cela, mais le gros défi est de remettre cela dès vendredi. C’est très physique et il y a tellement de parité dans la ligue », indique Beausoleil.

Zavgorodniy sous contrat

Par ailleurs, Dmitry Zavgorodniy vient de signer son contrat d’entrée dans la LNH avec les Flames de Calgary.

Choix de septième ronde au dernier repêchage, le Russe de 18 ans a amassé 64 points, dont 28 buts, en 67 matchs cette saison à Rimouski.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.