/news/provincial
Navigation

Vendu, L'Ozone sur Grande Allée fera peau neuve pour l'été

Un entrepreneur de 24 ans veut «rajeunir» l’établissement

François Bergeron et Émile Lebel se lancent dans le projet de rajeunissement du bar Ozone de la Grande Allée. Ils souhaitent attirer la jeune clientèle, en plus de revamper l’établissement, qui célèbre ses 25 ans cette année.
Photo Stevens Leblanc François Bergeron et Émile Lebel se lancent dans le projet de rajeunissement du bar Ozone de la Grande Allée. Ils souhaitent attirer la jeune clientèle, en plus de revamper l’établissement, qui célèbre ses 25 ans cette année.

Coup d'oeil sur cet article

Après 25 ans d’existence, le pub Ozone de la Grande Allée fera peau neuve à temps pour l’été, alors qu’un jeune entrepreneur vient d’en prendre possession.

Âgé de 24 ans, Émile Lebel a acquis le fonds de commerce pour gérer l’établissement. Il est épaulé par son associé, François Bergeron, d’un an son cadet. Les pourparlers se sont amorcés en septembre dernier, avec l’ancien propriétaire, Michel Noël.

Tous les deux issus du milieu de la restauration à Québec, les nouveaux locataires veulent donner un « coup de jeune » au bar de trois étages, situé au 570, Grande Allée Est. Leur mission : attirer la jeune clientèle.

« Nous serons entre autres très actifs sur les réseaux sociaux. Nous voulons amener un vent nouveau à la Grande Allée, qui est la porte d’entrée du Vieux-Québec », affirme Émile Lebel, qui connaît bien l’établissement.

C’est là qu’il y a appris les rudiments du métier comme commis-débarrasseur dès l’âge de 18 ans. Il est ensuite devenu gérant, quatre ans plus tard.

75 000 $ de rénovations

Pour insuffler ce vent de changement, les nouveaux gestionnaires entameront sous peu d’importants travaux de rénovation, estimés à plus de 75 000 $. Le troisième étage sera d’ailleurs complètement « relooké », affirme-t-on.

L’établissement conservera le même nom et l’on assure que les différents concepts déjà en place sur chacun des trois étages seront maintenus.

« Nous conserverons le lounge au sous-sol avec les tables de billard. Le rez-de-chaussée sera plus sous le style pub irlandais et le troisième plus festif, avec des DJ », précise M. Lebel, lequel compte aussi attirer la clientèle plus âgée en offrant des 5 à 7 pour les travailleurs de la colline parlementaire.

La cuisine de l’établissement, actuellement fermée, sera aussi revampée. Sa réouverture est prévue à la fin du mois de mai, lors d’une soirée qui lancera le « nouveau visage » du pub.

« Tous les travaux seront terminés à temps pour l’ouverture des terrasses de la Grande Allée, vers la mi-juin », assurent les nouveaux tenanciers.

D’une même voix, ils affirment que la vie nocturne à Québec bat toujours son plein. « Il faut simplement se démarquer. La ville de Québec est très vivante, il y a des gens de partout qui sortent à Québec. Il faut donc se distinguer, sortir de l’ordinaire, et c’est exactement ce qu’on va faire », lance M. Lebel.

La bâtisse abritant l’Ozone, classée patrimoniale, a récemment été acquise par le Groupe Mach, qui compte notamment bâtir un stationnement à étages derrière le bar.