/sports/hockey
Navigation

Un visage différent contre les Screaming Eagles

L’Océanic prêt pour les quarts de finale après un congé de neuf jours

SPO- Oceanics de RimouskiE VS SAGUENEENS DE CHICOUTIMI
Photo d'archives, Agence QMI L’affrontement face aux Screaming Eagles aura un cachet particulier pour Colten Ellis. Non seulement le gardien de l’Océanic affrontera l’équipe qui l’a repêchée en 2016, mais il s’agit également de son équipe d’enfance.

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI | Pour la première fois en quatre ans, les partisans de l’Océanic vivront les émotions d’un match quart de finale des séries éliminatoires de la LHJMQ au Colisée Financière Sun Life de Rimouski.

Neuf jours après leur triomphe en quatre parties contre les Saguenéens de Chicoutimi, la troupe de Serge Beausoleil poursuivra son périple printanier vendredi soir en affrontant les Screaming Eagles du Cap-Breton.

Les deux équipes se retrouveront après leurs deux duels d’octobre dernier. Les oiseaux avaient profité du pénible début de saison de l’Océanic pour gagner chacune des rencontres disputées dans le Bas-Saint-Laurent et en Nouvelle-Écosse.

Approche différente

Or, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis ce temps. L’identité des deux clubs s’est forgée de différentes façons au cours des derniers mois.

« C’est différent comme approche (comparativement aux Saguenéens), indique Serge Beausoleil.

« Ils ressemblent beaucoup à Chicoutimi, mais ils sont plus patients. Ils ferment le jeu en zone neutre et ils attendent les revirements. Ils sont encore plus dangereux offensivement avec Mathias Laferrière, Egor Sokolov et surtout Mitchell Balmas. Ils étaient en retard 2-0 (dans la série contre Charlottetown) et ils perdaient 2-1 dans le dernier match avant de niveler la marque et d’aller chercher cela en prolongation en avantage numérique. Quand tu mets Sokolov et Shawn Boudrias devant le filet, à chacun six pieds et quatre pouces, ils sont durs à bouger ».

Congé bénéfique

Dans ce contexte, le directeur-gérant et entraîneur-chef de l’Océanic espère que ses hommes retrouveront le même niveau d’énergie que dans la série précédente face aux Sags.

« Mentalement, le congé a été bénéfique, mais il faut reprendre la cadence rapidement parce que l’intensité continue de monter en deuxième ronde. Il faut être prêt lorsque la rondelle tombera sur la glace. Leur gardien, Kevin Mandolese, aime être frappé par les rondelles. C’est un gars qui a beaucoup de caractère. Il faudra mettre de la circulation devant lui », estime Beausoleil.

À l’exception de Jordan Lepage, l’Océanic comptera sur tout son personnel pour contrer les Eagles.

Blessé au bas du corps lors de la première rencontre contre Chicoutimi, l’arrière de 19 ans a patiné avec ses coéquipiers à l’entraînement, jeudi matin.

Serge Beausoleil parlait pourtant lundi dernier d’une absence de plusieurs semaines dans son cas. Il n’écarte maintenant plus la possibilité de retrouver son défenseur avant la fin de série face à Cap-Breton.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.