/news/health
Navigation

Les dentistes à la recherche de main-d’œuvre dans l’Est-du-Québec

Coup d'oeil sur cet article

Recruter des hygiénistes et des assistants dentaires dans l'Est-du-Québec est pratiquement impossible, à un point tel que de plus en plus de dentistes de la région doivent opérer leur clinique sans cette main-d'œuvre.

«On fait des demandes via différents sites de recrutement, mais la réponse est très faible», a souligné le Dr Pierre Gervais, dentiste à Matane.

Dans cette ville, on compte trois cliniques dentaires privées et à l'heure actuelle, aucune d'entre elles ne peut compter sur les services d'une hygiéniste dentaire alors que les dentistes qui peuvent bénéficier des services d’une assistante dentaire se considèrent chanceux.

Ce manque flagrant de personnel a bien des conséquences: les listes d'attente des différentes cliniques de la région s'allongent et dans certains établissements, les heures de bureau sont diminuées.

«On me raconte que l'on doit diminuer les heures de service parce que l'on manque de personnel, alors à partir du moment où un service est en péril, je pense qu'il est temps que l'on fasse quelque chose», a souligné le directeur du Centre de formation professionnelle de Matane, Alexandre Marion.

De la formation en région exigée

Pour pallier la pénurie, les intervenants du milieu désirent que l'on forme des assistants et des hygiénistes dans l'Est-du-Québec pour éviter de devoir se diriger du côté de Québec.

«Je crois sincèrement qu'un cours en assistance dentaire pourrait approvisionner les cliniques de l'Est», a indiqué le Dr Pierre Gervais.

Un contingent de représentants du milieu espère depuis bientôt un an que le ministère de l'Éducation autorise l'implantation d'un programme en assistance dentaire à Matane, mais la décision du ministère se fait attendre.

«Le processus d’analyse des demandes reçues, dont celle de la Commission des Monts-et-Marées, en est dans ses dernières phases. Les réponses devraient donc être transmises aux commissions scolaires prochainement», a indiqué le porte-parole du ministre de l'Éducation à TVA Nouvelles.

Pour ce qui est d'un éventuel programme collégial en hygiène dentaire, un sondage sera bientôt lancé dans le but de connaître les réels besoins de l'Est-du-Québec.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions