/finance/business
Navigation

Main-d’œuvre: le Groupe TAQ prend de l’expansion

Main-d’œuvre: le Groupe TAQ prend de l’expansion
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Face à l’actuelle pénurie de main-d’œuvre, le Groupe TAQ, qui emploie des personnes handicapées, va bientôt inaugurer son nouveau siège social à Québec.

Le Groupe TAQ, qui célèbre ses 40 ans cette année, est un organisme sans but lucratif qui compte 300 salariés, dont 200 vivent avec de limitations fonctionnelles.

Après une croissance de 300 % en cinq ans, le Groupe TAQ s’est offert un nouveau siège social de 115 000 pieds carrés pour lui permettre de poursuivre sa croissance.

Le projet de 14 millions $ a été financé en partie avec l’aide du gouvernement du Québec et de la Ville de Québec. L’organisme a toutefois investi 3 M$ en plus de s’endetter de 10 M$.

Pour réduire l’endettement, Groupe TAQ a lancé une campagne de financement. En réduisant sa dette, il augmente sa marge de manœuvre pour créer d’autres emplois pour les personnes handicapées. Desjardins, Garoy, Simons et la Fondation de la famille Jules Dallaire font partie des principaux donateurs.

En plus de l’inauguration des locaux, la soirée DélecTAQ du 11 avril prochain s’inscrit dans cette campagne de financement.

Main-d’œuvre: le Groupe TAQ prend de l’expansion
Photo courtoisie

L’événement réunira six des plus grands chefs de la région de Québec, sous la coprésidence d’honneur du maire Régis Labeaume et du vice-président et associé chez Chocolats Favoris, Charles Auger. Plus de 300 personnes sont attendues.

«Dans la région de Québec, plus de 9 000 personnes handicapées sont sur l’aide sociale. Si on estime qu’entre 5 et 10 % d’entre elles peuvent travailler, ils sont donc très nombreux», souligne Gabriel Tremblay, directeur général.

Au cours des prochaines années, Groupe TAQ souhaite créer 225 nouveaux emplois dont 150 pour les personnes handicapées.