/finance/pme
Navigation

Changer de vie pour des peluches

Caroline Munger a créé une collection de livres pour enfants qui mettent en vedette Biscuit et Cassonade

Caroline Munger et ses toutous Biscuit et Cassonade.
Photo courtoisie Caroline Munger et ses toutous Biscuit et Cassonade.

Coup d'oeil sur cet article

Croire en son idée, c’est la clé du succès en entrepreneuriat. Caroline Munger en sait quelque chose. Quand elle s’est lancée en affaires, elle a dû démontrer plus d’une fois qu’elle avait confiance en son projet.

En 2015, elle a quitté son poste en ventes et marketing pour publier une nouvelle collection de livres jeunesse qui racontent les aventures de Biscuit et Cassonade, deux petits moutons globe-trotters. Son nouvel emploi consistait donc à photographier des peluches qu’elle faisait voyager autour du monde.

« Il fallait être convaincue, convaincante, passionnée, organisée et, plus que tout, mentalement forte pour ne pas laisser la peur et le regard des autres faire de l’ombre sur cette idée complètement folle », reconnaît Caroline Munger.

Vivre de ses passions

Elle a toujours su qu’elle aurait un jour sa propre entreprise. Elle cherchait le projet qui la ferait se lancer quand une situation difficile au travail l’a poussée à mettre ses plans en action avant même de l’avoir trouvé. Enfin, c’est ce qu’elle croyait...

« Parfois, on cherche, on cherche, alors que la meilleure idée, on l’a sous les yeux. Depuis des années, j’apportais mes deux peluches lors de mes nombreux déplacements à l’étranger. Je les photographiais dans différentes situations, dans des endroits spectaculaires, et je publiais ces photos sur mon compte Facebook.

Cela combinait deux de mes passions : les voyages et la photographie. Je me suis dit : pourquoi ne pas continuer à le faire en racontant des histoires. J’ai monté un plan d’affaires autour d’un concept de livres pour enfants mettant en vedette Biscuit et Cassonade. »

Malgré les réactions mitigées quand elle parlait de son idée, elle a tenu bon. La vie ne lui a pas laissé trop le choix de toute façon puisque, peu de temps après le démarrage de son entreprise, elle a vécu une séparation.

« Je me suis donc retrouvée sans travail, sans mari et avec un condo à vendre. J’ai investi tout ce que j’avais dans Biscuit et Cassonade, ç’a été ma bouée de sauvetage. »

Elle a trouvé un éditeur, les Éditions La Bagnole, fabriqué de nouvelles peluches à qui elle a confectionné des vêtements, et mis le cap sur le Mexique pour les premières aventures des deux toutous qui ont été publiées dès 2016.

À ce jour, Biscuit et Cassonade ont en plus visité New York et Paris. Ils sont aussi allés en camping et à la ferme, de même que dans d’autres lieux qu’ils font découvrir aux jeunes lecteurs de 3 à 9 ans à travers un scénario imaginé par Caroline Munger. Elle s’occupe également de la mise en scène, de la création d’accessoires et de la prise de photos.

« J’exploite à fond mon côté artistique, dit-elle. Je vois aussi à tous les aspects de la gestion de l’entreprise, que ce soit l’administration, le développement de partenariats ou le marketing. Ce n’est pas toujours évident d’être partout à la fois. En même temps, mes précédentes expériences de travail m’ont bien préparée à mon rôle d’entrepreneure. »

Propulser la marque

La collection Biscuit et Cassonade compte aujourd’hui huit titres, et d’autres s’ajouteront bientôt. Ils sont vendus en ligne, dans les librairies et dans les magasins de grande surface. La majorité des ventes sont faites au Québec et un peu en Europe, trois titres étant distribués en France.

La femme d’affaires mijote aussi plusieurs projets, dont une série télévisée.

« La marque a fait sa place, il faut maintenant développer des stratégies pour la propulser », explique Caroline Munger, qui, plus que jamais, se sent sur son X.

« Se lancer en affaires, c’est savoir prendre des risques. Il faut avoir l’énergie d’une marathonienne et des talents de sprinters. L’important, c’est de rester concentré sur son objectif. »

Son parcours

  • Caroline Munger, 38 ans
  • Baccalauréat en marketing, Université Concordia, 2006
  • Directrice de comptes dans l’industrie des médias, 2013 à 2015
  • Fondatrice de Biscuit et Cassonade, 2015

UNE DE NOS MEILLEURES DÉCISIONS

  • « Quand le cœur vibre et que l’on sent de l’excitation, c’est signe qu’on prend une bonne décision. »

UNE DE NOS PIRES DÉCISIONS

  • « J’ai remarqué que, lorsque j’ai précipité certaines actions, elles ont moins bien fonctionné. »

Vous avez vécu la même expérience. Écrivez-nous : pmeinc@quebecormedia.com