/travel/autres-destinations
Navigation

Dépaysement printanier à l’île Saint-Bernard

Coup d'oeil sur cet article

 Quand un bon vent donne sur l’île Saint-Bernard, à Châteauguay, on entend les vagues du lac Saint-Louis rouler sur la berge. De longues et sinueuses passerelles de bois nous permettent de marcher dans d’intrigants boisés inondés. 

 Un grand héron au vol lent et majestueux nous fait ralentir pour prendre le rythme de la nature. Dans les marécages ou sur la rivière Châteauguay, des canards en pariade se donnent en spectacle. 

 Un petit pont mène sur l’île. Là, se trouve le Café de l’île, où il fait bon faire une halte avant d’aller marcher sur les sentiers du refuge faunique Marguerite-D’Youville. Il suffit de franchir la porte arrière et on y est. 

Selon les conditions printanières, des passerelles de 
 bois nous permettent de marcher dans d’intrigants
 boisés inondés.
Photo courtoisie, Dominic Gendron
Selon les conditions printanières, des passerelles de bois nous permettent de marcher dans d’intrigants boisés inondés.

 Refuge faunique 

 Passant par champs et boisés, un sentier longe le lac Saint-Louis avec de beaux points de vue à partir de la plage du Grillon ou de la Pointe Nord. À mi-parcours, un chemin agrémenté d’un abri d’observation pittoresque longe la Grande digue. 

 On traverse ainsi l’île d’ouest en est jusqu’à la rivière Châteauguay. Puis se succèdent ponts et passerelles jusque dans une érablière. 

 La vie qui bat sur l’île a de quoi nous surprendre, encore plus si on profite du spectacle avec une jumelle. Non seulement y voit-on à coup sûr des oiseaux aquatiques, mais on peut aussi y croiser des chevreuils, et avec un peu de chance des oiseaux inattendus, comme des grands pics. 

Des oiseaux rares, comme des grands pics, logent sur l’île.
Photo courtoisie, Dominic Gendron
Des oiseaux rares, comme des grands pics, logent sur l’île.

 Bon à savoir 

 Vers la mi-avril, si les boisés inondés font partie du dépaysement, Héritage Saint-Bernard doit parfois attendre que le niveau de l’eau baisse un peu pour installer les passerelles. 

 Par contre, la plus grande partie de l’île demeure habituellement accessible. Des bottes imperméables sont de mise. Libre à vous de passer un coup de fil pour vérifier l’état des sentiers. 

Les chemins permettent de se déplacer sur l’île.
Photo courtoisie, Dominic Gendron
Les chemins permettent de se déplacer sur l’île.

 En bref  

  •  Sentiers pédestres : 8 km 
  •  Frais : 5 $ par adulte, 3,50 $ par enfant (3 à 12 ans) 
  •  Rallye à télécharger 
  •  Week-end de Pâques (samedi et dimanche) : guides naturalistes sur place 
  •  ilesaintbernard.com  

 D’autres idées pour le week-end 

 À l’Auberge des Gallant 

 Au pied du mont Rigaud, l’établissement comprend une cabane à sucre bien tenue et l’auberge elle-même avec son fameux brunch de Pâques. Sentiers de marche à la porte. 

 gallant.qc.ca 

 Nuitée dans une bulle 

 À Saint-Calixte, dans Lanaudière, Les Pieds sur terre dispose maintenant de trois bulles dont la plus grande fait sept mètres de diamètre. Confortable et spectaculaire. 

 hebergementlespiedssurterre.com  

 Les sucres à Sommet Saint-Sauveur 

 L’Érablière du versant Avila offre maintenant (elle aussi) un menu végan et végétarien, en plus des repas de cabane traditionnels. Décor rustique, foyer massif. 

 sommets.com