/news/society
Navigation

Beauport: Michel Dallaire construira des logements sociaux pour les handicapés

Coup d'oeil sur cet article

Le promoteur immobilier Michel Dallaire construira deux édifices à logements sociaux avec services pour les personnes à faible revenu et les jeunes adultes atteints d’un handicap intellectuel ou d’un trouble du spectre de l’autisme, à Beauport, a appris Le Journal.

Si tout se déroule selon les plans du président et chef de la direction du Groupe Dallaire, Michel Dallaire, la sortie de terre du premier bâtiment de 80 unités d’une hauteur de six étages dans le quartier Le Faubourg du Moulin devrait se faire en 2020. Le deuxième édifice sera similaire. L’ensemble du chantier sera piloté par la Fondation famille Jules-Dallaire. 

«J’avais essayé de réaliser ce projet sans but lucratif sur un terrain en face de la Maison Mère-Mallet. Les gens du CIUSSS le trouvaient fantastique, mais ils estimaient qu’il n’était pas au bon endroit. Il était trop proche des stimulus du Vieux-Québec», explique M. Dallaire, satisfait d’avoir trouvé une solution qui semble convenir. 

Inspiration

Selon les plans de l’homme d’affaires, le premier édifice pourrait héberger entre 30 % et 35 % de personnes avec un handicap et entre 65 % et 70 % de citoyens plus démunis, afin d’offrir un «climat mixte qui représente la vie en société». 

C’est en étant bénévole durant des années au Patro Roc-Amadour, dans Limoilou, que M. Dallaire dit avoir constaté une demande et un besoin pour ce type de produit de la part des familles. 

«On parle ici d’une clientèle qui reste souvent chez ses parents encore à 40 ans. Ils ne peuvent pas être seuls. Mon but est d’essayer d’offrir [une option] à ces gens-là pendant que les parents sont encore en vie afin qu’ils puissent accompagner leur enfant dans un environnement où des gens s’occupent d’eux. On veut qu’ils continuent de vivre, qu’ils ne soient pas enfermés dans une chambre», explique le président. 

Résidences pour aînés

Par ailleurs, les travaux pour la construction de deux résidences pour personnes âgées d’une hauteur de six étages comptant au total 550 unités démarreront en août dans Le Faubourg du Moulin. La livraison du premier édifice (300 unités) est prévue pour le printemps 2021. L’investissement devrait être de 90 millions $. 

Dans son ensemble, le développement en bordure de la rue Blanche-Lamontagne prévoit la construction de 2000 logements. Il reste sept édifices à construire en plus de la résidence pour aînés. 

Ce n’est pas le premier projet à vocation sociale et sans but lucratif réalisé par la famille Dallaire. En 2018, l’ancienne demeure de Michel Dallaire à Charlesbourg est devenue la Maison Lémerveil Suzanne Vachon, un établissement de répit et de soins palliatifs pour enfants lourdement handicapés ou en fin de vie.