/news/provincial
Navigation

Les terrains industriels se font rares à Québec

La Ville évalue un projet pour le parc Saint-Malo

Maquette du futur siège social de Panthera Dental qui sera installé dans l’Espace d’innovation Chauveau et dont la construction a officiellement débuté mardi.
Photo courtoisie, Panthera Dental Maquette du futur siège social de Panthera Dental qui sera installé dans l’Espace d’innovation Chauveau et dont la construction a officiellement débuté mardi.

Coup d'oeil sur cet article

La rareté des terrains disponibles dans les parcs industriels de la région de Québec pourrait nuire aux entreprises à la recherche de lopins de terre pour soutenir leur croissance. Devant ce besoin criant, la Ville de Québec indique analyser plusieurs scénarios, dont repenser le parc industriel Saint-Malo et réaliser l’acquisition d’un terrain à proximité de l’aéroport.

« Nous étudions plusieurs options. On cherche des terrains. Entre autres, entre les rues Saint-Sacrement et Marie-de-l’Incarnation, il y a peut-être un potentiel (parc industriel Saint-Malo). C’est un secteur à requalifier. Il faut maintenant faire l’exercice afin de voir les possibilités », affirme Rémy Normand, vice-président du comité exécutif de la Ville.

Un des derniers terrains

Ce dernier n’a pas voulu se prononcer davantage sur l’objectif de la municipalité pour ce site de 628 041 mètres carrés, notamment si certains bâtiments pourraient être démolis, ainsi que sur l’avenir des entreprises. Il s’agit du plus vieux parc industriel de la région de Québec. Il héberge environ 160 compagnies.

M. Normand participait mardi à la pelletée de terre officialisant le début des travaux pour le nouveau siège social dans l’Espace d’innovation Chauveau de Panthera Dental, une entreprise spécialisée dans le développement et la fabrication de prothèses, d’implants dentaires et d’implants cranio-maxillo-faciaux faits sur mesure.

Il s’agit d’un projet de 20,6 millions $ qui entraînera la création de 150 emplois au cours des cinq prochaines années. L’ouverture est prévue pour janvier 2020.

La nouvelle demeure, qui aura comme voisin le centre de distribution de La Maison Simons, occupera justement l’un des derniers terrains disponibles – il reste 35 000 mètres carrés – appartenant à la Ville dans la phase 1 du développement de l’Espace d’innovation Chauveau.

Rappelons qu’en mars 2017, la municipalité s’était aussi dotée d’une option d’achat sur trois autres lots des alentours appartenant au Groupe Dallaire.

Toujours à l’étude

Mardi, M. Normand a aussi confirmé que les terrains à proximité de l’aéroport de Québec appartenant à la famille Drouin, propriétaire du Village Vacances Valcartier, étaient toujours sous la loupe pour la création d’une nouvelle zone pour les entreprises. En 2016, une étude de faisabilité avait été commandée.

Quant aux compagnies qui pourraient être expropriées pour permettre la création de la nouvelle zone d’innovation du Littoral Est (Beauport-Maizerets-d’Estimauville), comme AIM et Glassine Canada, M. Normand n’était pas en mesure de dire où la Ville prévoyait les relocaliser.