/lifestyle/books
Navigation

Près de 1200 auteurs attendus au Salon du livre de Québec

Le Salon international du livre de Québec s’ouvre mercredi

Geronimo Stilton.
Photo d’archives, Pascal Huot Geronimo Stilton.

Coup d'oeil sur cet article

Près de 1200 auteurs provenant de la région de Québec, du Québec et de l’étranger invitent les lecteurs à les rencontrer, dès mercredi, à l’occasion de la nouvelle édition du Salon international du livre de Québec (SILQ).

Cette grande fête est attendue tant par les auteurs et les éditeurs que les lecteurs, dans toutes les catégories d’âge. « C’est une édition qui entre dans la continuité : ce que les gens aiment, on aime bien leur re-présenter, comme les animations sur scène, tant pour les jeunes que pour les adultes, commente la directrice des communications du SILQ, Johanne Mongeau. C’est une partie de la programmation extrêmement importante, très suivie par les visiteurs. »

Yasmina Khadra a accepté la présidence d’honneur.
Photo courtoisie
Yasmina Khadra a accepté la présidence d’honneur.

Parmi les tables rondes, les rencontres d’auteurs et les animations proposées, citons une table ronde autour du polar, avec Jean-Jacques Pelletier, Diane Vincent, Richard Ste-Marie et Isabelle Lafortune, et une autre sur les femmes inspirantes, avec Martine Delvaux, Louise Portal et Dominique Fortier. Marilou Addison et Geneviève Guilbault discuteront de la thématique de la BFF (Best Friend Forever).

Des auteurs adorés du public seront au rendez-vous : Chrystine Brouillet, Patrick Senécal, Janette Bertrand, Marie Laberge, Alex A., India Desjardins et Catherine Girard-Audet. Messmer, Fabienne Thibeault et Josée di Stasio y seront aussi, de même que Marie-Claire Blais. Johanne Mongeau est également enchantée de la venue de l’écrivain d’origine algérienne Yasmina Khadra, qui a accepté la présidence d’honneur cette année. L’organisation s’attend à recevoir 1200 auteurs, environ 700 éditeurs et plus de 68 000 visiteurs.

Louise Portal.
Photo d’archives, Martin Alarie
Louise Portal.

Ventes

Les ventes de livres en librairie vont bien au Québec, d’après les chiffres récemment dévoilés dans le bilan BTLF 2018 Gaspard du marché du livre du Québec. La catégorie jeunesse est en tête des palmarès des ventes (24 %), suivie de près par la littérature (21,3 %) et par le livre pratique (11,7 %). La bande dessinée est également en croissance. En 2018, les ventes de livres au Québec ont dépassé 195 M$, dont plus de 47 M$ en littérature jeunesse et plus de 22 M$ en livres pratiques.

Jeunesse et livres de recettes

« Il y a des créneaux d’édition au Québec qui sont très forts, notamment la jeunesse, qui a le vent dans les voiles, et les guides pratiques, grâce aux livres de recettes qui ont polarisé les ventes au cours des dernières années, comme la marque Famille futée ou les livres de Madame Labriski », commente Judith Landry, directrice générale du Groupe Homme. « Nos romans rivalisent avec la production étrangère et l’année 2018 a été polarisée par Guillaume Musso, Joël Dicker et Marc Levy. Mais les trois romans Yamaska ont été les trois romans québécois les plus vendus. Malgré la concurrence, la production québécoise trouve sa place au sein des palmarès. »

Chrystine Brouillet.
Photo d’archives, PIerre-Paul Poulin
Chrystine Brouillet.

Johanne Guay, vice-présidente Édition du Groupe Librex, note que la télévision et Netflix créent une concurrence, mais elle est rassurée par la vitalité de la littérature jeunesse. « C’est ça, la grande affaire. Il y a une augmentation phénoménale du livre jeunesse et, comme éditeur de romans adultes, il faut être prêt, parce que ces lecteurs arrivent. »

Un volet jeunesse très animé

Les jeunes lecteurs sont choyés : pendant toute la durée du Salon international du livre de Québec, ils pourront aller à la rencontre de leurs auteurs préférés et assister à de nombreuses activités prévues spécialement pour eux. Lectures, animations, quiz, tout y est !

Geronimo Stilton

« Il y a des choses incroyables cette année », note André Crochetière, responsable de l’animation jeunesse pour le Salon. « Geronimo Stilton va être là. Freg et Makina aussi – il y a toujours une file pour eux. Le dessin semble être très à la mode, et Dominique Pelletier vient aussi. Nous allons recevoir Ari Cui Cui, une auteure de la maison d’édition Dominique et compagnie. Elle va faire une animation samedi matin. Il y aura aussi beaucoup de monde samedi pour Alex A. »

« Les Neurones atomiques, c’est super le fun. Ils font toujours des expériences, et cette année, c’est sur la puissance de l’air dans son environnement. Les frères Brouillard sont super dynamiques quand ils font des animations pour le volet jeunesse. »

Sorties scolaires

Pendant les matinées scolaires, environ 16 800 étudiants sont attendus sur une période de trois jours. « On ajoute 8000 à 9000 jeunes pendant la fin de semaine – ce sont des enfants qui viennent avec leurs parents. Ça fait environ 24 000 jeunes en tout : environ 40 % des visiteurs du Salon sont des jeunes ! Ils sont intéressés, lisent, achètent beaucoup de livres. Les parents savent que la tablette, c’est bien amusant, mais que ça prend aussi des livres, dans la vie. »