/opinion/columnists
Navigation

Un deuxième titre pour Carey Price

Un deuxième titre pour Carey Price
Photo Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Pour la deuxième fois en cinq saisons, Carey Price a terminé au premier rang du classement informatisé du Journal, mais dans un contexte très différent de celui de son premier titre en 2014-15, alors qu’il avait aussi raflé les trophées Vézina, Hart et Jennings.

Il n’y aura pas de trophée Vézina pour Price, cette saison, mais il devrait être parmi les finalistes. Parmi les 13 gardiens les plus taxés de la ligue, il a le meilleur taux d’efficacité à 0,918, c’est lui qui a passé le plus de temps devant le filet, soit 3880 minutes, et il est troisième pour le nombre d’arrêts (1791). Il a combiné excellence et endurance en 66 matchs.

Ce n’est qu’à 55 parties jouées ou moins que l’on commence à voir des taux d’efficacité de 0,925 ou mieux, ceux d’Andrei Vasilevskiy et Darcy Kuemper. Est-ce que ça influencera les entraîneurs l’an prochain ?

Aucun gardien à 40 victoires

La saison 2018-19 a été particulière avec une certaine répartition de la charge de travail. Aucun gardien n’a atteint le cap des 40 victoires, une première depuis 2010-11.

En quoi cela affectera le vote des directeurs généraux pour le Vézina ? Les gardiens avec les meilleures statistiques n’ont pas nécessairement un gros volume de matchs.

On pense à Ben Bishop avec un superbe taux d’efficacité de 0,934 et une moyenne de buts alloués de 1,98, mais en 20 matchs de moins que Price (46 vs 66).

Le gardien avec la meilleure moyenne de buts alloués, Jordan Binnington, à 1,89, n’a joué que dans 32 matchs. Les deux gardiens des Islanders, Robin Lehner et Thomas Greiss, ont gagné le Jennings avec des taux de 0,930 et 0,927, respectivement, mais ils n’ont joué que dans 46 et 43 matchs chacun.

Ces gardiens ont du mérite, mais ils avaient moins de chan-ces de frapper le mur, ce qui est arrivé à Frederik Andersen, à Toronto.

On ne devient pas un Martin Brodeur en jouant 45 matchs par saison.

Le Vézina à Vasilevskiy

À 55 matchs, 39 victoires et un taux d’efficacité de 0,925, Vasilevskiy aura les votes pour gagner le Vézina. Ici, il ne termine qu’à deux maigres points derrière Price avec 10 600 points. Un but de moins et il passait devant. À son premier triomphe en 2014-15, Price avait amassé 10 808 points, le 5e plus haut total depuis la campagne 1953-54.

Cette année, la moyenne de buts alloués générale a grimpé à 2,81 et le taux d’efficacité global fut de 0,910. Ce sont les pires chiffres depuis 2005-06 et 2008-09 respectivement.

La qualité des équipes

L’objectif de ce classement a toujours été d’évaluer les performances des gardiens sur une base individuelle, aussi indépendamment que possible de la qualité de leurs équipes respectives.

Price, Vasilevskiy, au 2e rang, et Darcy Kuemper, au 3e, ont évolué dans des conditions différentes. À preuve, le Lightning a marqué 112 buts de plus que les Coyotes et 76 buts de plus que le Canadien.

Dans six des 39 victoires, Vasilevskiy a accordé quatre buts ou plus. Kuemper n’a gagné aucun match dans lequel il a alloué quatre buts. Price en a gagné trois.

Vasilevskiy a eu la chance d’évoluer dans la meilleure équipe et ça va l’aider à gagner le Vézina, mais ici, c’est presque l’égalité.

28 en 31

En 31 saisons depuis 1986-87, le gagnant du trophée Vézina a été numéro un de notre classement à 21 reprises et numéro deux, sept fois. Donc, 28 fois en 31 saisons, le vainqueur du Vézina a terminé au premier ou au deuxième rang de notre palmarès. À suivre !

 

RANG PRÉNOM NOM ÉQUIPE POINTS
1 Carey Price MTL 10602
2 Andrei Vasilevskiy TBL 10600
3 Darcy Kuemper ARI 10585
4 Ben Bishop DAL 10582
5 Frederik Andersen TOR 10559
6 Connor Hellebuyck WPG 10544
7 Devan Dubnyk MIN 10534
8 Robin Lehner NYI 10530
9 John Gibson ANA 10516
10 Marc-Andre Fleury VEG 10515
11 Sergei Bobrovsky CBJ 10514
12 Jacob Markstrom VAN 10503
13 Pekka Rinne NSH 10488
14 Matt Murray PIT 10482
15 Braden Holtby WSH 10463
16 Thomas Greiss NYI 10445
17 Anton Khudobin DAL 10404
18 Jaroslav Halak BOS 10394
19 Jimmy Howard DET 10388
20 Henrik Lundqvist NYR 10370
21 Semyon Varlamov COL 10345
22 Mikko Koskinen EDM 10340
23 Jack Campbell LAK 10336
24 Carter Hutton BUF 10333
25 Jordan Binnington STL 10329
26 Tuukka Rask BOS 10324
27 Craig Anderson OTT 10312
28 Martin Jones SJS 10311
29 Philipp Grubauer COL 10298
30 Petr Mrazek CAR 10292
 
Note sur le classement
 
Le classement informatisé des gardiens de but présenté par Le Journal utilise la même formule que celle préconisée par le magazine Goalies’World entre 1996 et 2011. Le nombre de matchs joués, le nombre de tirs, la moyenne d’efficacité, la moyenne de buts alloués, les victoires et les jeux blancs font partie de l’équation, chaque statistique ayant un poids différent. Ce classement peut être comparé à celui des marqueurs. Plus la saison avance, plus le classement se stabilise.