/sports/football
Navigation

Une école prestigieuse pour un joueur du Blizzard du SSF

Honoré pour ses performances académiques et sur le terrain, William-James Desrosiers poursuivra sa carrière à l’école St.Paul au Connecticut. Sur la vignette, le bloqueur reçoit ses prix des mains de Dominic Picard et Luc Savoie.
Photo courtoisie Honoré pour ses performances académiques et sur le terrain, William-James Desrosiers poursuivra sa carrière à l’école St.Paul au Connecticut. Sur la vignette, le bloqueur reçoit ses prix des mains de Dominic Picard et Luc Savoie.

Coup d'oeil sur cet article

William-James Desrosiers avait plusieurs options sur la table et il a finalement choisi de poursuivre sa carrière avec le Big Red de St. Paul.

En raison de ses excellents résultats au test d’admission (SAT), le joueur de ligne offensive du Blizzard du Séminaire Saint-François avait été accepté à Woodberry Forest School (Virginie), où le secondeur hybride et ancien coéquipier Mathieu Massé-Pelletier a fait tout un tabac à sa première campagne, ainsi qu’à Taft (Connecticut), Phillips Academy Andover et Groton (deux écoles du Massachusetts).

William-James Desrosiers
Photo courtoisie
William-James Desrosiers

« Ce fut un choix difficile, a souligné Desrosiers. Le volet académique est très fort à St. Paul et il y a du bon football. Les deux facettes rendaient cette option attrayante. St. Paul est à seulement six heures de route de Québec, mais ce ne fut pas un facteur clé dans ma décision. »

Institution mixte de 534 élèves basée à Concorde au New Hampshire et située à 20 km au nord de Manchester et à 110 km de Boston, St. Paul se retrouve parmi les dix écoles préparatoires privées les plus reconnues sur le plan académique aux États-Unis. Seulement 16 % des demandes d’admission sont retenues. Parmi les 534 élèves, on trouve des étudiants provenant de 17 pays et de 38 États américains.

« C’étaient toutes de superbes écoles où j’avais été accepté en raison de mes bonnes notes, a indiqué Desrosiers. St. Paul est une grande école et il y a de grandes universités dans les environs. Mes priorités et mes intérêts ont fait la différence. Je vais étudier dans un profil de sciences. Les Gee Gees d’Ottawa m’avaient aussi parlé, mais j’ai préféré l’option des écoles préparatoires au lieu de faire le saut directement à l’université. »

Ivy league

Excellent étudiant, Desrosiers pourrait obtenir sa chance dans la Ivy League – une conférence qui regroupe les universités les plus prestigieuses sur le plan académique – au terme de son parcours dans une école préparatoire.

« Je vais jouer deux ans à St. Paul et je vais voir l’intérêt de la NCAA par la suite, a souligné le bloqueur du Blizzard qui évoluera également sur la ligne défensive avec le Big Red. Il est aussi possible que je revienne au Canada pour mes études universitaires. »

À St. Paul, Desrosiers évoluera notamment avec le quart-arrière Parker McQuarrie. Courtisé par de nombreuses universités de Division 1, le pivot de 6 pi et 7 po et 208 livres s’est engagé avec les Bruins de UCLA. Il avait notamment reçu des offres de Miami, du Michigan, du Boston College et du Missouri.