/finance/business
Navigation

La rémunération du PDG d’Air Canada explose de 27%

Colin Rovinescu, PDG Air Canada
Photo Chantal Poirier Colin Rovinescu, PDG Air Canada

Coup d'oeil sur cet article

Le grand patron d’Air Canada, Colin Rovinescu, est passé à la caisse en 2018. Sa rémunération totale a bondi de 2,5 millions $ (+27 %) pour atteindre 11,5 millions $.

En tout, les six plus hauts dirigeants d’Air Canada ont vu leur rémunération totale atteindre 24,8 M$ en 2018, en hausse de 24 %.

Le PDG d’Air Canada, qui a commandé un salaire de base de 1,4 M$, s’est notamment vu offrir 5,6 M$ en attributions fondées sur des actions et sur des options, en hausse de 2,1 M$.

Selon la circulaire de sollicitation envoyée aux actionnaires d’Air Canada, Colin Rovinescu a également eu droit à un régime d’intéressements annuels de 3,5 M$ (+368 000 $) et à 1,02 M$ pour son régime de retraite.

Le conseil d’administration d’Air Canada dit avoir décidé d’attribuer au PDG une rémunération correspondant au 75e centile du groupe de référence d’Air Canada.

Parachute doré de 29,6 M$

Sa rémunération directe totale est ainsi passée de 7,4 M$ en 2017 à 8,9 M$ en 2018 (+1,5 M$). Pour 2019, sa rémunération directe totale augmentera également de 1,5 M$ pour atteindre 10,4 M$.

Le conseil d’administration prévoit que si M. Rovinescu est congédié sans motif sérieux ou s’il décide de partir à la retraite, il aura droit à une rémunération totale de 29,6 millions $.

Le CA du transporteur justifie notamment la rémunération de son PDG par la croissance des revenus de l’entreprise à 18 milliards $, en hausse de 1,8 milliard $, par la marge de BAIIALA de 15,8 % et le nombre sans précédent de 50,9 millions de passagers transportés en 2018, en hausse de 5,8 %.

Le PDG d’Air Canada n’est pas le seul à avoir vu sa rémunération bondir en 2018. Le chef de la direction adjoint et des affaires financières, Michael Rousseau, a eu droit à une hausse de 45 % de sa rémunération totale, passant de 2,84 millions $ en 2017 à 4,13 millions $ l’an dernier.