/sports/football
Navigation

Mathieu Betts toujours au 1er rang des 20 plus beaux espoirs

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Mathieu Betts. Ailier défensif, Rouge et Or

Coup d'oeil sur cet article

Mathieu Betts a conservé le premier rang du dernier classement des 20 plus beaux espoirs du Bureau de recrutement de la LCF publié vendredi.

L’ailier défensif du Rouge et Or de l’Université Laval devance le joueur de ligne offensive Shane Richards, des Cowboys d’Oklahoma State, et le receveur montréalais Justin McInnis, des Red Wolves d’Arkansas State. Le top 3 est identique à celui du précédent classement publié en décembre.

Au quatrième rang, on retrouve le joueur de ligne offensive Zack Wilkinson, des Bears de Northern Colorado. En raison de sa performance au camp national d’évaluation de la LCF du 22 au 24 mars, le gaillard de Vancouver a gagné 13 positions. Le receveur montréalais Hergy Mayala, des Huskies de UConn, complète le top 5. Parmi les cinq premiers, seul Wilkinson a participé aux tests physiques et aux duels à un contre un dans la Ville Reine. Richards a quitté après avoir rencontré les neuf équipes en entrevue.

Tout comme Wilkinson, Drew Desjarlais a fait un bond important. À l’écart du top 20 en décembre, le joueur de ligne offensive des Lancers de Windsor se retrouve maintenant en 7e position.

Autres québécois

Trois autres Québécois pointent dans le dernier classement avant le repêchage du 2 mai. En hausse de quatre rangs, on retrouve le garde Samuel Thomassin, du Rouge et Or, qui est tout juste devant le bloqueur Maurice Simba, des Stingers de Concordia.

Blessé à un ischio-jambier, l’ailier rapproché Alexandre Savard, du Rouge et Or, complète le tableau en 20e position. Au 7e rang en décembre, Savard a raté son proday du 11 mars ainsi que le camp national à Toronto en raison de sa blessure. Il poursuit sa réadaptation.

« C’est flatteur et je suis vraiment content, a souligné Thomassin à l’occasion d’une conférence téléphonique. Lors du premier classement en septembre, j’occupais le 12e rang. J’ai fait de mon mieux à Toronto. Mes tests ont été un peu moins bien que j’aurais souhaité, mais mes entrevues se sont bien déroulées. »

« Dans un an, si je joue dans la LCF, personne ne va se souvenir de mon temps au sprint du 40 verges, de poursuivre Thomassin. Les gens vont simplement dire c’est un bon joueur de football. Que tu sois au premier ou au dernier rang, l’objectif sera le même au camp d’entraînement et il s’agira de mériter un poste. Je m’entraîne sérieusement afin d’être prêt à jouer dans la LCF ou à disputer ma 5e et dernière saison à Laval. »

Le frère de Jamall Lee, ancien porteur étoile des Gaiters de Bishop’s et choix de première ronde (3e au total) des Lions de la Colombie-Britannique en 2009, s’est hissé parmi les 20 meilleurs espoirs pour la première fois. Demi défensif des Thunderbirds de UBC, Malcolm se retrouve au 19e rang. Le paternel Orville a été le tout premier choix en 1988, sélectionné par les Rough Riders d’Ottawa.

 

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions