/opinion/columnists
Navigation

Un logo qui en dit long

Un logo qui en dit long

Coup d'oeil sur cet article

Il faut le voir pour le croire. Et encore. Le nouveau logo de l’Association facultaire des étudiants en sciences humaines de l’UQAM remplace le A par le logo des anarchistes, un A entouré d’un cercle, et le Q par la faucille et le marteau communistes, symbole de l’Union soviétique, mais toujours utilisé en Chine, l’état le plus répressif au monde avec son alliée, la Corée du Nord.

Personne ne sait exactement combien de personnes sont mortes dans la tourmente communiste du 20e siècle, mais certains historiens avancent près de 100 millions de victimes.

Les pays de l’Europe de l’Est ont criminalisé l’usage du marteau et de la faucille communistes, un peu comme certains pays de l’Ouest ont interdit la croix gammée nazie. Mais nos joyeux ignares de l’UQAM trouvent approprié de modifier le logo de l’université en symbole de haine et de mort. Bravo.

Nombreux sont les « sages » d’aujourd’hui qui ont milité dans des groupuscules marxistes pendant leur jeunesse, dans les années 60 et 70. Mais à l’époque, l’Union soviétique continuait de répandre son poison et l’ouvrage qui a révélé les atrocités pénitentiaires soviétiques, L’archipel du Goulag d’Alexandre Soljenitsyne, n’avait pas encore creusé son sillon.

Tous les excités qui ne veulent pas voir et savoir que la faucille et le marteau symbolisent la souffrance et la mort devraient lire ce chef-d’œuvre. Pour comprendre à quel point l’usage de ce symbole est injurieux et inapproprié.

En février, la « une » du magazine The Economist annonçait la montée du socialisme millénariste. Socialisme, pas social-démocratie. À ne pas confondre : ce sont des ennemis naturels. Mais c’est à se demander si les agités du bocal l’ont appris en classe ou s’ils étaient occupés à tenir des réunions syndicales pendant les cours d’Histoire.

Et on viendra me dire que l’éducation n’est pas en crise.

Quelle honte !